LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Idées voyage originales et conseils pour famille, couple ou solo
Andalousie Espagne

Visiter Cordoue avec des ados

Lors de notre roadtrip en Andalousie, nous avons passé deux jours à Cordoue avec les ados. Suivez-nous dans cette magnifique ville espagnole empreinte d’histoire, de culture et de charme qui nous a offert une très belle étape avant notre retour à Séville. 

Pourquoi aller à Cordoue ?

Avec ses ruelles étroites, ses patios fleuris et son emblématique Mosquée-Cathédrale, Cordoue est un véritable trésor qui réserve des surprises à chaque coin de rue.

Cordoue séduit par son histoire riche et ses monuments d’une architecture exceptionnelle. La Mosquée-Cathédrale, fusion unique de styles islamique et chrétien, offre une expérience culturelle d’une grande richesse. Flâner dans le quartier juif et ses patios pittoresques permet de s’imprégner de l’atmosphère authentique de la ville. Le flamenco et la gastronomie andalouse ajoutent une touche unique à l’expérience.

Où se trouve Cordoue ?

Cordoue, appelée Cordoba en espagnol, se trouve à 134km de Séville.

168 km séparent Cordoue et Grenade.

Cordoue a été la 4ème étape de notre roadtrip en Andalousie, après Séville, Ronda et Grenade.

Se garer et se loger à Cordoue

J’avais repéré un parking proche de centre-ville censé être gratuit. Mais il est plein quand nous arrivons. Finalement, nous optons pour tenter notre chance à notre logement. Il n’est que 10 heures, mais sait-on jamais !

Coup de bol, la chambre est prête. Cet hôtel est très bien placé et en plus, c’est un bâtiment typique du centre-ville de Cordoue. Nous laissons la voiture quelques instants garée un peu à l’arrache puis suivons les instructions du réceptionniste pour la garer à l’abri.

Que faire à Cordoue avec des ados ?

Voici notre programme pour ces 2 jours :

Jour 1 

  • Découverte de la ville en vélo
  • Visite de la Mosquée-Cathédrale de Cordoue
  • Balade dans le quartier Juif

Jour 2

  • Balade dans les patios
  • Jardins de l’Alcazar des Rois Chrétiens
  • Visite du Palais de Viana

1er jour : visite de Cordoue avec des ados

Découvrir Cordoue avec une visite guidée à vélo

Nous aimons bien les visites guidées à vélo. C’est un moyen pratique et rapide pour parcourir la ville et avoir un aperçu de celle-ci. Nous avons déjà fait des visites du même genre à Barcelone, Berlin ou encore à Londres.

Cette visite guidée (que vous pouvez réserver ici) part du centre-ville. Notre guide parle anglais mais aussi français. Après avoir choisi et réglé nos montures, nous débutons nos 2 heures de visite guidée et détaillée.

Place, jardins, Christ et palais

On commence par la plaza de las Tendillas, la place la plus centrale, reconnaissable avec la statue équestre du Grand Capitaine, œuvre du sculpteur Mateo Inurria.

Nous poursuivons vers le fameux Cristo de los Faroles, ce Christ étonnant entouré de lumières et de murs blancs.

La guide nous mène ensuite vers les Jardins de la Miséricorde, connus également sous le nom de Jardines de Colón. En son centre, on observe une fontaine de style néo-romantique conçue à la fin du XIXe siècle par le sculpteur Rafael del Rosal.

On sort des jardins pour passer devant le Palais de la Merced. La guide nous délivre de nombreuses anecdotes à chaque arrêt. Cela rythme la visite et la rend plus ludique.

Festival des Patios

Nous arrivons ensuite à cette sculpture de bronze créée par J.M Belmonte dans les années 60. On y voit une femme arrosant les fleurs d’un patio avec un arrosoir traditionnel. Cela fait référence au très populaire Festival des Patios. Un concours qui décerne des prix aux plus beaux patios de la ville. Deux autres sculptures ont été installées depuis dans d’autres quartiers représentant cette fête classée au Patrimoine Mondial depuis 2012.

 

Palacia Viana

Nous arrivons ensuite au Palais de Viana. Il abrite la demeure seigneuriale la mieux conservée de Cordoue. Il s’agit d’une maison authentique où l’on peut voir de magnifiques patios mais aussi du mobilier et des œuvres d’art locales. nous avons prévu d’y retourner le lendemain.

patio de palacia viana

Plaza del Conde de Priego

Notre balade se poursuit au rythme des informations historiques ou pratiques sur la ville ainsi que sur la vie des habitants de Cordoue. La place où nous nous arrêtons est impressionnante.

Tout autour, les murs du Couvent de clarisas de Santa Isabel de los Ángeles et en son centre, la statue massive et grandiose du toréador Manolete. 

Eglise Saint-Laurent

L’église Saint-Laurent de Cordoue (iglesia de San Lorenzo) est notre prochain arrêt. Comme d’autres églises ou cathédrales d’Andalousie, elle a été construite sur une ancienne mosquée qui elle-même avait remplacé une église wisigothe. L’église date de la fin du XIIIème siècle.

iglesia de San Lorenzo à Cordoba

La guide (qui nous pose de petites questions ou des devinettes régulièrement pour voir si on suit bien !) nous fait remarquer la rosace de style gothico-mudéjare.

Nous sortons alors du centre-ville. Parmi les choses qui nous ont le plus étonnés en Andalousie, il y a ces équipements cyclistes à travers la ville et en dehors du centre-ville… alors que nous sommes les seuls cyclistes !

Parque Miraflores – Balcons du Guadalquivir

Nous longeons un parc et tombons devant la carcasse d’un énorme avion. Ce CD-7, pesant 33 000 kilos et offert à la Mairie de Cordoue en 2011 est resté inutilisé depuis. Il devait devenir centre culturel si Cordoue était promue capitale européenne de la culture, statut perdu en 2016.

Pont Romain de Cordoue

Nous franchissons le Guadalquivir et revenons vers le centre-ville. Une belle vue sur le pont Romain de Cordoue donne l’occasion à notre guide polyglotte de nous parler de ce pont unique.

Seul pont de Cordoue pendant vingt siècles, il est également appelé Pont Vieux (Puente Viejo). Edifié par les Romains, reconstruit, amélioré par les émirs Omeyvades, restauré, et enfin rénové en 2008. Il a été le seul pont de la ville de Cordoue jusqu’au milieu du XXème siècle. Le pont est totalement réservé aux piétons. On peut voir la porte du pont d’un côté et la Tour de la Calahorra de l’autre.

Nous passons sous la porte du Pont à pied et revenons ainsi vers le centre de Cordoue.

Plus beau patio de Cordoue

Notre guide nous fait entrer dans le patio qui a remporté le concours l’année dernière. Il vaut le coup d’oeil !

un des plus beaux patios de cordoue, fleuri

Alcázar de los Reyes Cristianos

Nous passons devant l’Alcazar des Rois Chrétiens. Cette forteresse et palais aux murs épais offre un panorama de l’évolution architecturale de Cordoue. Vestiges romains, wisigoths, arabes cohabitent dans ce site majestueux. Nous n’aurons malheureusement pas le temps de visiter l’Alcazar de los Reyes Cristianos. Si vous en avez le temps, n’hésitez pas à revenir visiter ce lieu passionnant, en prenant cette visite guidée.

Nous arrivons à proximité de la Mezquita sans pour autant nous arrêter car nous avons prévu une visite de celle-ci peu après cette visite guidée.

Plaza de la Corredera

Une des dernières étapes de notre périple à vélo est un passage sur la plaza de la Corredera. Cette place nous fait de suite penser à la Plaza Del Mayor de Madrid.

l'immense la plaza de la Corredera de cordoue

Son nom provient de courses de taureaux s’étant déroulées autrefois ici. Notre guide nous explique qu’il s’agit de la seule place carrée d’Andalousie alors que dans le reste de l’Espagne, c’est très courant comme type de construction.

Des commerces sont accessibles sous les arcades et des terrasses de restaurants et bars occupent une partie de cette immense place.

Temple Romain et Plaza Del Potro

Notre sympathique tour se termine. Nous avons appris plein de choses sur la ville et ses habitants. Nous avons un bon aperçu de Cordoue et nous savons où nous souhaitons retourner pour approfondir notre visite.

En fin de parcours, nous passons devant le temple Romain, entièrement construit en marbre.

colonnes du temple romain de Cordoue

Puis, nous arrivons Plaza Del Potro, dernière étape avant le retour dans la boutique de cycles.

Il s’agit d’une des places les plus célèbres de la ville. Située dans le quartier de San Francisco-Ribera, elle est immédiatement reconnaissable grâce à la fontaine du Poulain qui se trouve en son centre. Construite en 1577, on y retrouve un poulain cabré.

plaza del potro cordoba

Cela me fait comprendre que Potro veut dire poulain en espagnol. Ca faisait des années que je pensais que cela voulait dire la poutre !

On vous recommande en tout cas ce tour à vélo qui est facile, sécurisé et agréable. C’est aussi un excellent moyen de découvrir la ville si vous êtes pressés. Vous pouvez réserver cette visite guidée à vélo ici.

L’après-midi est déjà bien avancé, il est l’heure pour nous de visiter la célèbre Mezquita.

 

La Mosquée-Cathédrale de Cordoue

La mosquée-cathédrale de Cordoue, appelée également Mezquita ou grande Mosquée de Cordoue a été construite entre les VIIIème et Xème siècle. Au xve siècle, la cathédrale gothique a été bâtie au milieu même du bâtiment de la mosquée. C’est cette spécificité qui rend ce monument, d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, si particulier.

La visite

La Mezquita se trouve calle Cardenal Herrero. De l’extérieur, on a du mal à se rendre compte de la taille du monument. Il s’agit d’un quadrilatère de 180 mètres de long sur 130 mètres de large. On y dénombre 19 nefs et plus de 850 colonnes !

Les billets

Nous avons pris les billets en avance, avec audio-guide. Il faut bien avouer que ce monument est très riche et, de par son histoire, très complexe. Franchement, juste avec l’audio-guide, il faut être discipliné et motivé pour bien suivre et comprendre.

On regrette un peu de ne pas avoir pris cette visite guidée pour la Mezquita…

Sinon, le prix d’entrée est de 11€, ajoutez 4€ pour l’audio-guide.

L’intérieur de la Mezquita

Nous entrons et arrivons quasi directement dans cette impressionnante forêt de colonnes reliant d’innombrables arcs en plein cintre. Je pense que si Numéro 3 avait été là, on aurait le droit à une partie de cache-cache géante !

colonnes mezquita cordoue

On passe ensuite dans la partie cathédrale. Du sol au plafond, les éléments chrétiens et musulmans se mélangent habilement. On identifie également des éléments de style gothique, Renaissance et Baroque. Bon, ok, ça c’est l’audio-guide qui ne l’a dit !

La chapelle Villaviciosa date du XVème siècle.

L’endroit est immense et on s’y perd un peu. Même l’audio-guide ne parvient pas vraiment à nous remettre sur le bon chemin…

Nous retrouvons le fil de la visite grâce à la chapelle de Sainte-Thérèse où nous identifions son fameux « trésor ».

trésor de la mezquita

Ne ratez pas la plus grande chapelle de la mezquita, la capilla del Sagrario. Elle est ornée de magnifiques fresques italiennes.

Cependant, quand nous y étions, elle était fermée. Nous n’avons vu les fresques en question que derrière une lourde grille.

L’extérieur de la Mezquita

Nous terminons la visite en passant par la cour des Orangers, nommé patio de los Naranjos en espagnol. Il s’agit l’ancienne cour de la mosquée : palmiers, fontaines et orangers y trouvent leur place.

clocher minaret de la mosquée de Cordoue Cordoba

Depuis cette cour, on peut accéder à l’ancien minaret de la mosquée transformé en clocher au XVIème siècle. On peut y monter pour 3€. A noter que l’accès est limité, il vous faudra un peu de patience pour accéder à la sympathique vue panoramique que propose le sommet de ce clocher.

Balade dans le quartier Juif

Le quartier de la Judería de Cordoue est reconnaissable avec son tracé  typique de deux rues centrales transversales et un ensemble de ruelles et d’impasses.

ruelle de maisons blanches du quartier juif de cordoue

Flâner dans les rues du quartier blanc de La Judería, et notamment dans la Calleja de las Flores, en plein centre historique de la ville, est très appréciable !

2ème jour : suite de notre visite de Cordoue avec des ados

En ce début de matinée, nous faisons une petite marche le long du fleuve pour avoir le plaisir de repasser par le pont romain, el Puente Romano.

pont romain de cordoue qui permet de traverser le guadalquivir

Balade dans les Patios de Cordoue

Les patios de Cordoue sont réputés pour leur beauté et leur fraîcheur. Et comme mentionné un peu plus haut dans cet article, les habitants sont particulièrement attentifs à la décoration de ces espaces grâce au fameux concours. Certains patios sont ouverts au public, offrant ainsi une immersion totale dans le mode de vie local. Vous pouvez explorer ces cours intérieures colorées et fleuries si typiques grâce à la carte fournie par le site du concours.

patio fleuri à cordoba

Cette balade permet de passer dans des ruelles encore inexplorées. Certaines portes étaient fermées mais peu importe, c’est une sorte de jeu de pistes que les ados ont bien apprécié.

Pique-nique dans les Jardins de l’Alcazar des Rois Chrétiens

Avant la visite du Palais de Viana, nous organisons un moment de détente dans les jardins de l’Alcazar des Rois Chrétiens. Nous nous faisons un pique-nique avec ce que nous avons trouvé dans la supérette près de notre logement. L’occasion d’en apprendre un peu sur les Rois Chrétiens mais pas trop quand même !

Visite du Palais de Viana

Le Palais de Viana est une merveille architecturale entourée de douze magnifiques patios. Une visite guidée permet d’apprécier et de comprendre cette demeure historique qui offre une occasion unique d’explorer des jardins luxuriants et des salles richement décorées.

Nous quittons alors Cordoue pour rejoindre Séville.

Alors Cordoue avec des ados ?

Notre programme a bien plu aux ados. La balade guidée à vélo permet d’avoir une vue globale de ce que la ville peut offrir. Il est très agréable de se promener dans le centre-ville, notamment dans la Juderia. La cathédrale-Mosquée a été un temps fort de notre visite de Cordoue avec les ados. Un monument impressionnant et unique ! Enfin, les patios ajoutent une petite touche fleurie et typique bien agréable. On a quand même préféré l’ambiance de Grenade, plus vivante et authentique.

 

Autres activités possibles

 

A lire également

Récit complet de notre roadtrip en Andalousie

Séville avec des ados

Grenade avec des ados

L’incroyable randonnée du Caminito Del Rey

Dans le désert du Tabernas : une balade au milieu de décors de cinéma

Budget détaillé séjour en Andalousie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *