LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Nos voyages à travers le monde, avec ou sans enfants
Angleterre Europe Londres

Le meilleur de Londres en 3 jours

Cela faisait longtemps que la capitale anglaise nous tendait les bras. Et puis, en ce mois de février, tout à coup, tout concordait parfaitement pour nous y rendre en amoureux le temps d’un week-end prolongé. Airbnb et Eurostar réservés, nous étions prêts pour user nos semelles sur le pavé londonien ! Suivez-nous pour découvrir Londres, à travers cette ville hors du commun.

 

1er jour à Londres : arnaque, panne, balade le long du canal et Camden Town

Le planning tout juste ficelé pour profiter au maximum de ces 3 jours, nous voilà gare du Nord pour prendre l’Eurostar. L’embarquement s’effectue normalement avec des conditions d’accès au train proches de celles des contrôles dans les aéroports.

Arnaque

Dans la salle d’attente, nous remarquons un comptoir qui propose de changer des devises. Comme nous n’avons pas pris de livres sterling avant de partir, nous nous disons que nous pourrions échanger nos euros maintenant, cela fera gagner du temps une fois à Londres.

Nous échangeons donc pour commencer 80€ et la personne au guichet, nous propose une oyster card prépayée qui éviterait de faire la queue une fois à King’s Cross St Pancras. Une fois nous être délestés de tous ces euros puis être revenus à notre place, nous examinons le ticket de caisse. 10€ de frais pour changer 80€ ! Nous hésitons un instant puis retournons pour demander le remboursement. L’agente n’a pas l’air très surprise et nous rembourse. Quand même trop naïfs, nous nous rendrons compte le lendemain avoir payé bien trop cher notre Oyster card…

 

L’Eurostar nous joue des tours (aussi)

Bien installés, nous peaufinons notre emploi du temps des jours à venir en nous réjouissant d’être à Londres dans 2h30. Sauf que. Au bout de 15′, l’Eurostar semble être au ralenti puis s’immobilise en pleine campagne picarde. La pluie fouette les fenêtres rendant le paysage encore plus désolé… et les message du chef de bord encore plus désolants. Il nous annonce un contrôle des freins puis après 1 heure d’attente, que nous allons retourner à Paris pour changer de train. Woohoo, hauts les coeurs, on est bien énervés. Notre 1ère demi-journée chez les British semble bien mal engagée.

rage GIF

Nous revoilà donc à la Gare du Nord, et on doit être répartis dans les prochains trains. Avec Elle, nous nous plaçons dans les premiers rangs (oui, un peu fayots pour le coup !) et attendons sagement que de nouveaux billets soient distribués. Heureusement le train suivant n’est pas trop chargé et nous pouvons donc le prendre.

Après 2h30 d’un trajet qui se passe normalement, nous arrivons à Londres avec presque 3 heures de retard. Néanmoins, pour nous, l’Eurostar est le meilleur moyen et le plus sain pour la planète pour aller à Londres.

 

Regent’s Canal

Dès la sortie de la gare, nous rejoignons Regent’s Canal qui doit nous permettre d’accéder à Camden et son fameux marché dans un cadre bucolique. Ce canal date de 1820 et relie Little Venice aux docks.

La balade est effectivement très sympa, d’autant plus qu’un soleil radieux nous accompagne en cette fin d’après-midi.

Regent’s canal au départ de St-Pancras/Granary Square

 

De nombreuses péniches sont stationnées le long de la berge et on remarque d’anciennes installations de gaz transformées en mobilier urbain, notamment le Gasholder Park.

gasholder park Londres
Gasholder Park. La structure métallique date du début des années 1800.

 

Nous quittons les bords du canal pour entrer dans Camden, non sans avoir vu un peu de streetart au passage.

Streetart le long du canal

Camden Market

Nous passons devant la station de métro Camden et il suffit de suivre la foule pour se retrouver au cœur de Camden Market.

Marché aux puces, centre commercial original, un des lieux du streetfood londonien, façades extravagantes, maisons en briques typiques, Camden c’est tout ça ! Le marché phare de Londres avec celui de Portobello road.

camden market
Les boutiques de Camden

 

Camden, c’est aussi un des pôles punk/rock phare des années 80/90, bien assagi depuis. La mode n’est plus au rock, encore moins au punk. Quelques boutiques rappellent cette époque, entre bottes/perfecto en cuir, Doc Martens, quelques rares tee-shirts de groupes rock… Les disquaires et vendeurs de vinyls, CD rares et bootlegs se font (très) rares.

 

En continuant sur la rue principale, on a vu une belle vue sur le canal puis d’autres boutiques sont installées dans un espace piétonnier et se mêlent à des stands de streetfood. Le coucher de soleil rend l’endroit encore plus sympathique !

Nous ne sommes pas fans de shopping, c’est vrai, mais dans l’ensemble, il n’y a pas grand chose qui nous a emballés, à part revoir de bonnes vieilles paires Doc Martens ! Les tee-shirts dans la partie “marché” sont la plupart des contrefaçons et niveau prix, sont plutôt chers… (15 livres soit 16.50€ pour un faux tee-shirt Levis, euh…).

L’endroit est bon enfant, touristique et agréable mais il n’a clairement plus rien à voir avec le Camden des punks… Il est temps de quitter Camden par le métro afin de rejoindre notre logement.

 

Marble Arch et resto libanais

Il se fait déjà tard ; dans notre projet d’organisation pour visiter Londres, nous pensions aller dans un musée en fin d’après-midi. Le retard de 2h30 de l’Eurostar nous conduit à annuler ce projet. Nous rentrons directement pour découvrir notre AirBnb qui se trouve à la station Marble Arch.

Cette arche de marbre blanc, construite sur le modèle de l’arc Constantin de Rome en 1828 se situe près du Speaker’s Corner d’Hyde Park.

Marble Arch de nuit…
… et de jour

Il se trouve que par un heureux hasard, l’avenue perpendiculaire à la rue où se trouve notre logement est une avenue où se sont installés de nombreux restaurants libanais. Ça tombe bien, on adore ça !

happy how i met your mother GIF

Notre AirBnB est conforme à l’annonce (ouf) et se trouve dans une petite rue calme. Au bout de celle-ci se trouve un pub plutôt sympa. Point de ralliement d’une partie de la communauté syrienne, libanaise, irakienne qui semble avoir élue domicile dans le coin, il propose néanmoins des bières 100% british !

So british !

Après avoir testé pub et restaurant libanais, il est l’heure de reposer nos pieds qui seront très sollicités le lendemain…

 

2ème jour à Londres : les plus beaux monuments, Soho, la City, Tate modern et Tower Bridge

Notre 2ème jour dans la capitale britannique commence tôt ; nous rejoignons Westminster avec pour objectif de découvrir l’essentiel des monuments londoniens à pied en une matinée.

 

Buckingham Palace et The Mall

Nous descendons au métro Green Park. En traversant le parc du même nom, nous découvrons de magnifiques maisons bourgeoises, Lancaster ou Spencer House.

Au bout du parc, nous apercevons le majestueux Buckingham Palace, la résidence officielle des souverains britanniques.

Le prix du billet d’entrée (environ 26€) nous a dissuadé d’y entrer. La plupart des visites à Londres sont très chères, à part les musées qui eux, curieusement, sont totalement gratuits. Celle-ci ne fait pas exception.

Devant le palais se trouve le Victoria Mémorial.

Nous marchons en direction de Trafalgar Square en suivant la grosse avenue appelée The Mall. Cette artère part de Charing Cross à l’est, passe sous l’Arche de l’amirauté et se termine à l’ouest devant le palais de Buckingham.

Avant de passer devant Carlton House, nous découvrons le Memorial de George VI et Queen Elizabeth , qui sera l’occasion de consulter notre moteur de recherche préféré afin de nous redonner quelques repères historiques dans notre (faible) culture royale !

Carlton House Terrace
Carlton House Londres

 

le Memorial de George VI et Queen Elizabeth
le Memorial de George VI et Queen Elizabeth

 

duc of york column london
Colonne du duc de York

Peu après, sur la gauche, nous tombons sur la colonne du duc de York (construite en 1831), qui se trouve juste devant Waterloo Place (oui, les Anglais semblent particulièrement apprécier de nommer leur place avec des noms de défaites françaises !).

Nous continuons de suivre The Mall et arrivons à Horse Guards.

 

Horse Guards jusqu’à Trafalgar Square

Le bâtiment est l’entrée officielle au palais St. James via St James’s Park. En traversant la grande esplanade, on peut entrer dans la cour du bâtiment où se trouve d’ailleurs le Household Cavalry Museum. Des gardes royaux s’y trouvent, à pied mais aussi à cheval.

Le matin, il est possible de voir Changing The Queen’s Lifeguard at horse Guards Parade (la relève de la garde à cheval).

Nous remontons White Hall jusqu’à Trafalgar Square.

Cette place est immense avec la statue du célèbre Amiral Nelson au sommet d’une colonne,  haute de 51m.

Au fond, on aperçoit la National Gallery, musée londonien regroupant principalement des peintures datant de 1250 à 1900.

La colonne Nelson

Il y a pas mal de circulation et l’endroit ne nous plaît pas plus que ça, nous rebroussons donc chemin pour aller poursuivre notre itinéraire et se promener dans Saint-James’s Park tout en remarquant quelques belles façades sur White Hall.

Saint-James’s Park et Parliament Square

Ce parc royal est reposant et agréable. On peut faire le tour d’un grand lac où de nombreux oiseaux ont élus domicile. Le Nôtre aurait participé à sa création. Ce parc est aménagé depuis 1603 !

Saint-James’s Park

Le soleil n’y est probablement pas pour rien, mais on l’a trouvé très chouette, ce parc !

En sortant du parc du côté sud, il suffit de quelques centaines de mètres pour arriver à Parliament Square.

Cette place, qui contient un jardin en son centre, est entouré par la cour suprême, l’Abbaye de Westminster et le Parlement (Houses of Parliament). La célèbre tout-horloge Big Ben est en travaux, méconnaissable avec tous les échafaudages qui la recouvre.

Sous les échafaudages, Big Ben

 

cour supreme London
La Cour Suprême et la statue de Lincoln

La particularité de cette place est qu’on peut y voir une dizaine de statues de personnes politiques célèbres.

On y retrouve notamment, Churchill, Gandhi, Mandela, Lincoln ou la féministe Millicent Fawcett.

La militante féministe Millicent Garrett Fawcett

 

L’abbaye et le Palais de Westminster

Une rue à traverser et nous voilà au pied de l’abbaye de Westminster. Parliament Square et tous ces monuments regroupés autour représente particulièrement bien les spécificités britanniques avec ce mélange entre politique, monarchie et religion. Dans cette abbaye, construite essentiellement au XIIIème siècle, a eu lieu la quasi-totalité des couronnements des monarques anglais.

Devant le Parlement, on peut voir des personnes avec de grosses pancartes dans le dos pour militer pour tel ou tel sujet. En 2019, l’actualité politique à Londres c’est surtout le Brexit.

Le drapeau européen planté devant Westminster par un anti Brexit

Une nouvelle fois nous renonçons à une visite, celle de l’abbaye cette fois, vu le prix proposé (18 livres soit 20€ par personne…).

Nous contournons l’abbaye pour admirer le Palais de Westminster qui abrite le Parlement.

Après ce tour des principaux monuments du centre de Londres, nous nous dirigeons vers Piccadilly Circus pour un après-midi dans le centre de Londres, notamment dans Soho.

 

De Piccadilly Circus à Oxford Street en passant par Covent Garden : Soho

 

Piccadilly Circus

Ne vous attendez pas à un Times Square Londonien. Cette place, autrefois considérée comme le centre de l’Empire Britannique, est certes un endroit sympa où Londoniens comme touristes se donnent rendez-vous mais n’a rien à voir avec la gigantesque place new-yorkaise. Il y a bien quelques écrans géants mais la comparaison s’arrête là.

Cette place est un point central puisqu’elle est se trouve au croisement de  Piccadilly, Regent Street, Glasshouse Street, Shaftesbury Avenue et Coventry Street.

Piccadilly Circus

 

Leicester Square

Nous continuons notre chemin pour arriver à Leicester Square. Cette place me fait penser à la place Du Bellay près des Halles à Paris. Attention, si vous cherchez cette place et que vous demandez votre chemin à un local, prononcez “laisteur squaire”, sinon ils ne comprendront pas du tout !

snow you rock GIF by Oakley

De l’un de ses angles, près du Lego Store, commence le Chinatown londonien, entrée facilement identifiable avec ces arches en forme de pagode.

Nous parcourons le quartier un peu au hasard puis reprenons notre route en direction de Covent Garden.

 

Covent Garden

Il s’agit d’un très beau marché couvert où se succèdent sur 2 étages boutiques plus ou moins chics et marchés divers, que ce soit fruits, légumes, épices ou marché aux antiquités. L’ambiance y est bon enfant, mais aux heures de pointe, le lieu est si encombré que cela devient difficile de se déplacer.

Covent garden

Un stand d’antiquités à Covent Garden

Si vous en avez le temps, flâner dans le quartier, entre théâtres élégants, pubs typiques et boutiques variées, il y a de quoi faire !

Un pub bien typique, tout près de Covent Garden

Parmi ces boutiques variées, il y a l’incroyable Forbidden Planet sur Shaftesbury Avenue, au 179. Les fans de mangas et autres super-héros y seront aux anges avec livres et moultes objets à collectionner.

Ces “figurines” ont la côte, Emmet Brown, Spiderman, Hulk, il y en a pour tous les goûts ou presque !

En continuant sur Shaftesbury Avenue, on parvient à ce magnifique théâtre (Palace Theatre) du XIXème siècle.

Nous traversons alors le coeur de Soho pour arriver sur la fameuse Oxford Street qui pourrait être comparée à la rue de Rivoli à Paris. Boutiques de souvenirs et grandes enseignes se suivent sur cette grosse artère londonienne.

Le shopping n’étant pas notre tasse de thé, nous reprenons le métro à Tottenham Court Road afin de rejoindre la City.

 

 

La City, Cathédrale Saint-Paul, Tate Modern et Tower Bridge

 

La City et la Cathédrale Saint-Paul

Nous sortons du métro à la station Saint-Paul et nous retrouvons au pied de la cathédrale du même nom.

Cet édifice a été construit en 1666 après le grand incendie. C’est le cœur historique du centre d’affaires qu’est la City.

Le dôme culmine à 111m et pèse 65000 tonnes !

La cathédrale Saint-Paul

 

En marchant vers la Tamise, on traverse des quartiers ultra-modernes.

Nous traversons la Tamise sur le Millenium Bridge qui permet d’avoir une belle vue sur le fleuve et les styles architecturaux si variés des immeubles qui la bordent.

Vue du Millenium Bridge ; au fond, Tower Bridge

 

Le Millénium Bridge une fois la tamise traversée en partant de la cathédrale Saint-Paul qu’on voit au fond

Une fois le Millenium Bridge traversé, nous voilà à l’entrée du Tate Modern.

 

Tate Modern

Les musées les plus visités à Londres sont le British Museum, la National Gallery, le Science Museum, le Natural History Museum (musée d’histoire naturelle), le London Transport Museum. Mais en référence d’art contemporain, c’est le Tate Modern qu’il ne faut pas rater en visitant Londres.

Fondé en 2000, Tate Modern musée regroupe la collection nationale d’art moderne et d’art contemporain. Les œuvres sont regroupés par thème avec 2 niveaux réservés aux collections permanentes.

L’entrée est payante, cependant, un don peut être effectué pour aider au développement et à l’entretien du musée. Ensuite, tout est payant, notamment le vestiaire.

Nous avons eu un peu de mal à nous repérer et les collections principales commencent au 2ème étage.

Nous avons apprécié les inscriptions à côté des tableaux car, en plus du nom de l’auteur et de l’oeuvre, des explications sont données sur le contexte et/ou l’intention de l’artiste.

Bacon, Picasso, Dali, Matisse, Munch, De Chirico, tous les grands noms de l’art contemporain et moderne y sont.

Comptez au moins 2 heures pour un bel aperçu de cette période artistique.

 

Tower Bridge

Le jour commence a décliné. La journée a été longue et riche en découvertes, nous projetons une nouvelle marche le long de la Tamise pour rejoindre Tower Bridge.

En longeant la Tamise du côté Tate Modern, la vue sur la City est imprenable.

Vue sur la City

Nous faisons une petite pause dans ce pub, fourbus par cette journée de marche intense !

En ressortant, la nuit est quasi tombée, la vue sur la City est encore plus belle !

The City… by twilight

Nous traversons la Tamise afin d’être du côté de la Tour de Londres. 

Vue sur The Shard, le gratte-ciel le plus haut (309m)

Nous approchons de Tower Bridge et passons devant la Tour de Londres, connue notamment pour être l’endroit où sont conservés les joyaux de la couronne.

La Tour de Londres

En faisant le tour, on peut apercevoir la partie principale du monument, appelée Tour Blanche.

La Tour Blanche

Notre balade se termine avec cette vue nocturne de Tower Bridge. Ce pont basculant de 1886 était le plus grand et le plus moderne jamais conçu au moment de son inauguration. Probablement un des ponts les plus connus et il faut reconnaître que de près comme de loin, il en impose. A la fois massif et élégant, ces deux tours font penser à un château-fort flottant.

Tower Bridge

 

Nous reprenons le métro et dînons dans un pub tout à fait typique, charmant, cosy et tout ce qu’il faut pour nous remettre de cette journée.

Nous nous couchons, les pieds en piteux état ! Seront-ils prêts pour la grande balade à Shoreditch, THE place du street-art londonien ?

 

3ème jour : Shoreditch, le quartier “hipster” de l’est Londonien

Hipster, arty, clivant, alternatif, vintage, beaucoup de qualificatifs sont employés pour décrire ce quartier de l’est londonien qui a le vent en poupe.

Nous allons y passer une demi-journée avec l’objectif de voir un maximum de street-art mais aussi de voir quelques boutiques vintage sans oublier de déguster un bon repas indien sur Brick Lane, LA rue des restos indiens à Londres.

 

Bethnal Green

Nous descendons à la station Bethnal Green et suivons la rue du même nom. Les maisons sont en briques, basses et l’atmosphère est bien différente des quartiers visités hier. Le quartier est populaire et cosmopolite.

Nous tombons rapidement sur une 1ère peinture street-art devant une église.

Puis les oeuvres s’enchaînent au fur et à mesure que nous avançons vers Shoreditch et Brick Lane.

Une de nos préférées est celle-ci, sur le thème de la 1ère guerre mondiale, les soldats et les munitionnettes.

 

Shoreditch

Nous arrivons à Shoreditch High street station. Ici, boutiques vintage, blocks industriels, marchés, bâtiments abandonnées, boxs commerciaux éphémères et façades prises d’assaut par des artistes de street-art se juxtaposent et forment un ensemble étonnant mais séduisant.

Un marché street-food déjà en place à 10h.

 

Des bâtiments flambants neufs jouxtent des bâtiments en ruine

Centre commercial éphémère dans des conteneurs

 

Des artistes en plein action

 

Une boutique de moto vintage avec une façade sympa

Si vous êtes passionnés de street-art, vous pouvez retrouver l’intégralité de nos photos street-art à Shoreditch dans notre article spécial Street-art à Londres Shoreditch.

Nous rejoignons Brick Lane, où le paysage urbain redevient plus “classique”. Boutiques vintage se succèdent d’abord avant de laisser place à un grand nombre de cafés et restos indiens.

Le fameux Rough Trade East Shoreditch, disquaire

Dans les rues perpendiculaires, on tombe toujours sur du street-art si on cherche bien.

Le marché vintage a investi une ancienne brasserie, symbole de la transformation du quartier.

La brasserie transformée, entre autres, en marché vintage

 

Le marché vintage, une grande friperie pour tous les goûts

Il est déjà midi et il faut penser à choisir un restaurant avant de rejoindre la gare pour rentrer en Eurostar.

Il y a au moins une trentaine de restaurants indiens dans la rue et encore une fois, TripAdvisor va bien nous guider puisque nous nous régalons au 73, Brick Lane dans le dénommé Muhib Indian Cuisine.

 

Retour en Eurostar, moins mouvementé et bilan

Si notre aller avait été mouvementé, 3 heures de retard quand même ( je répète pour ceux qui n’étaient pas attentifs!), le retour s’est très bien passé. A noter que Eurostar, après quelques échanges de mails, a remboursé 73€ pour compenser ce retard. Ils font tout pour que ce soit un “e-voucher”, un bon d’achat sur un prochain voyage, mais en insistant, le remboursement d’une partie des billets est possible, si l’aller ou le retour a eu plus de 2 heures de retard.

 

Notre séjour à Londres se termine donc. Avec un peu de moins de 48 heures sur place, il a fallu faire un programme dense et intense. Néanmoins, nous avons eu un bel aperçu de la ville et ses multiplies visages.

Londres la classique avec ses monuments mêlant religion, politique et histoire ; la commerçante avec Soho et ses innombrables boutiques ; Londres l’alternative avec le quartier de Shoreditch/Bethnal Green à ne pas rater pour les fans de street-art ; la culturelle avec ses musées comme Tate Modern ; enfin, Londres la moderne avec la City et les rives de la Tamise jusqu’au classique Tower Bridge.

Quelle que soit votre Londres préférée, n’hésitez pas à y aller et à y retourner !

 

Vous avez aimé ? Ces articles pourraient vous intéresser :

   

 

Pin it !

 

 

 

4 Comment

    1. Oui c’est assez typique comme endroit. Même si j’aurais aimé le visiter dans les années 80 😎

    1. Oui, pas facile, bcp de choses à y faire… Mais si tu es branchée streetart, la balade à Shoreditch s’impose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *