LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Nos voyages à travers le monde, avec ou sans enfants
Angleterre Europe Londres

Londres en 3 jours avec des ados

Profitant d’une brève accalmie de la Covid courant juillet, nous sommes allés à Londres à 3, Papa et ses ados, alias Numéro 1 et Numéro 2. Suivez-nous à travers la capitale anglaise de Soho à Tower Bridge et de Camden à Notting Hill sous un soleil éclatant ! 

 

Aller à Londres

La meilleure solution pour partir à Londres avec des ados ou pas, c’est évidemment l’Eurostar. Rapide, sûr et bien moins polluant que l’avion. Cependant, en ce temps si particuliers de crise sanitaire covidienne, nous avons pris l’avion, un peu malgré nous. En effet, suite à l’annulation de notre séjour à Floride qui devait avoir lieu en avril 2020 (merci la covid encore une fois…), AirFrance ne nous avait pas remboursés mais seulement fourni des avoirs. Et, à cause de la covid encore, nous n’avons pu chercher des billets que tardivement, des mesures de quartorzaine ayant été levées seulement 2 semaines avant notre venue. L’Eurostar était à ce moment-là, 50€ par personne plus cher que l’avion… Voilà, comment, nous nous sommes résignés à prendre un A-321 d’AirFrance pour nous rendre à Londres.

Comme à chaque fois, nous utilisons le service de location de places de parking dans des hôtels tout proches de l’aéroport avec OnePark. C’est hyper pratique et si ça vous intéresse, vous avez 10% de remise en passant par ici.

Tout n’est jamais négatif. Le vol en avion de 45′ nous a permis d’avoir une jolie vue sur les plages britanniques et surtout sur Londres.

Les plages
On reconnait bien The Shard (grande tour pointue à gauche), Tower Bridge sur la Tamise (à droite) et de l’autre côté, le fameux Cornichon (The Gherkin)

 

Jour 1 : découverte de notre logement et du quartier (Soho)

Nous arrivons en fin de journée à Heathrow. Longues démarches administratives avec un formulaire à remplir (toujours because of covid), 1h de métro de Heathrow à Piccadilly Circus en suivant la Piccadilly Line et nous voici enfin au cœur de Londres. On ressent tout de suite le déconfinement récent car les rues sont moins fréquentées que lors de notre dernier séjour à Londres !

Notre logement est au cœur de Soho, nous suivons donc Shaftesbury avenue avec tous ses théâtres puis tournons sur Dean street pour arriver au SoHostel. Difficile de faire un retour sur cet hôtel, il venait de réouvrir la veille, pas de petit déjeuner proposé contrairement à ce qui se fait normalement dans cet établissement, salle de jeux fermée, très très peu de clients… Nous déposons nos affaires et sortons explorer les alentours.

De nombreux pubs et restaurants dans Dean street et à quelques mètres de là, un parc : Soho square. Un endroit calme et reposant apprécié car à quelques mètres d’Oxford street et de ses innombrables boutiques.

On continue notre balade jusqu’à l’entrée du quartier chinois où nous prendrons notre premier repas londonien.

 

Jour 2 : découverte de l’hyper centre de Londres ; Soho, Covent Garden, Leicester Square, Carnaby street, National Gallery

The Breakfast Club

Les choses sérieuses commencent ! Nous entamons notre découverte de l’hyper centre de Londres par un énorme petit déjeuner dans une institution londonienne, The Breakfast Club.

D’habitude, il faut attendre pour pouvoir s’asseoir tant l’établissement est renommé, mais là, seulement 2 tables occupées. Nous nous installons tranquillement afin de choisir parmi une dizaine de possibilités, surtout salées mais aussi sucrées. Ce n’est pas donné, mais breakfasts de qualité et qui tiennent bien au corps !

Full GIF by memecandy

Numéro 1 choisit un ptit déj’ salé alors que Numéro 2 et moi-même restons fidèles au sucré.

The Breakfast Club, 11 Berwick street

 

Chinatown

Nous descendons Dean street pour rejoindre Chinatown, reconnaissable avec la fameuse arche colorée au croisement de Wardour street et Lisle street. Le quartier chinois se réduit à ces 2 rues (partiellement) et Gerrard street.

Leicester square

Petit point prononciation, on dit “lai-ste-squère” et non pas “lai-seus-terre-squère”.

Thinking Kiko GIF by BROCKHAMPTON

A 2 rues de là, on arrive donc à Leicester square, qui me fait penser à la place Joachim du Bellay à Paris, toute proche des Halles.

Grand cinéma, petit parc au centre, Burger King géant, boutiques M&Ms et Lego, nul doute que vos ados vont adorer cet endroit !

Depuis février 2020, des statues de bronze de personnages de cinéma emblématiques sont réparties, voire cachées sur la place. En cherchant bien, on trouve donc Laurel et Hardy, Bugs Bunny, Gene Kelly, Mary Poppins, Batman, Mr Bean, Paddington, Wonder Woman. Une activité sympa pour développer la culture cinématographique de vos descendants !

La statue de Gene Kelly

Covent Garden

On continue notre marche en direction de Covent Garden.

Une ruelle fleurie en direction de Covent Garden

Il s’agit d’un nom de quartier mais il est associé principalement par les touristes à l’ancien marché de fruits et légumes. Cet ancien marché a été réaménagé en centre commercial dans les années 80 avec un marché artisanal appelé Apple Market.

L’extérieur du Covent Garden Market
L’intérieur du centre commercial couvert

Trafalgar Square

Nous suivons ensuite Charing Cross Road pour atteindre Trafalgar Square.

Cette place a été aménagée à partir du début du 19ème siècle. On y trouve en son centre la colonne de Nelson, haute de 44m.

Outre de nombreuses ambassades, on remarque surtout la célèbre National Gallery. Il s’agit d’un des plus grands musées londoniens, que l’on visitera dans l’après-midi.

Piccadilly Circus

Nous repassons par Leicester Square puis rejoignons Piccadilly Circus.

Cette place est célèbre pour être un centre névralgique de Londres, également considérée autrefois comme le centre de l’Empire Britannique.

La fontaine avec la statue d’Eros en est le symbole ainsi que les nombreux écrans géants publicitaires.

Regent Street, Liberty’s et Carnaby Street

Nous suivons alors Regent street, une des plus grandes rues commerçantes de Londres avec Oxford street. Vous trouverez d’innombrables grandes enseignes : Uniqlo, Superdry, Hollister, Zara, Tommy Hilfiger, Longchamp, Apple, H&M, Nike… si on poursuit jusqu’à Oxford Circus.

On revient un peu en arrière pour ne pas rater le magasin Liberty, au croisement de Great Marlborough street.

La façade Tudor date des années 1920. Le magasin, autrefois spécialisé dans le tissu, est aujourd’hui un grand magasin (comme les galeries LaFayette par exemple).

Nous tournons à droite et nous voici sur la fameuse Carnaby street. Très populaire dans les années 60, puis spot musical mondial au début des années 2000, c’est une rue commerçante piétonne superbement décorée au moment de Noël, paraît-il. De nombreuses grandes enseignes et quelques jolies façades attirent l’œil.

Nous passons ensuite par Golden square puis rejoignons National Gallery.

 

National Gallery

Comme bon nombre de musées à Londres, l‘entrée de National Gallery est gratuite. Attention cependant, en ces temps de Covid, il ne faut pas oublier de réserver un créneau de visite et d’avoir des billets électroniques à l’avance.

Nous faisons donc la queue quelques instants avant d’être acceptés à l’intérieur du musée qui se trouve, rappelons-le, sur Trafalgar Square.

Les œuvres présentées permettent de retracer l’évolution de la peinture occidentale (surtout européenne d’ailleurs) du XIIIème siècle au début du XXème siècle.

Des peintres flamands classiques au début de l’impressionnisme, tous les grands noms sont là : Vermeer, Rubens, Van Eyck, Turner, Van Gogh, Matisse, Monet, Manet…

Nous avons téléchargé Smartify pour nous accompagner pendant la visite, c’est une appli très pratique ; en scannant le tableau, l’appli l’identifie et fournit des informations supplémentaires à celles notées à côté de l’oeuvre. (plus d’infos ici)

Skygarden

Après cette visite culturelle, nous nous dirigeons vers la City. En effet, nous avons rendez-vous à 17h au Skygarden.

Cette visite est gratuite et permet d’avoir une vue sympa sur Londres. Il faut juste réserver un créneau.

Après les contrôles des tickets, nous prenons l’ascenseur qui nous monte en un éclair au sommet. Le skygarden se targuer d’être le jardin public le plus haut du monde. On leur laisse volontiers ce titre.

Une fois débarqués de l’ascenseur, il y a une belle vue à 180°. Bon, ça ne vaut pas la Tour Eiffel ou le Rockfeller Center hein, mais pour une attraction gratuite, c’est pas mal du tout.

La vue est essentiellement sur la Tamise et le Tower Bridge mais aussi sur quelques buildings de la City.

Après cette longue journée de balade à travers Londres, nous rentrons fourbus à notre hôtel.

Demain, nous louerons des vélos pour un tour de Londres encore plus grand.

 

Jour 3 : grande virée à vélo de Soho à Tower Bridge jusqu’à House of Parliament + Hyde Park

Comment louer des vélos à Londres ?

La ville s’est dotée d’un système de location à la vélib. Ce système s’appelle Santander cycles. Il est pratique et économique et vu l’étendue de la ville, c’est un très bon moyen de la visiter.

Il existe des systèmes alternatifs comme Lime par exemple qui propose des vélos électriques que l’on peut déposer où bon nous semble. Nous avons préféré utiliser Santander cycles tout simplement parce qu’il est quasi impossible de trouver 3 vélos Lime déposés au même endroit.

Le principe de Santander cycles

Des stations de vélos sont répartis à travers la ville ; la carte des stations est accessible via le site, ici même.

Avec ce lien, vous pouvez voir sur la carte où se trouvent les stations mais également combien de vélos sont garés et s’il reste de la place pour déposer les vôtres.

On commence par insérer sa CB dans une des stations. A partir de ce moment-là, on a accès aux vélos pendant 24h pour 2 pounds/vélo. Il n’y a aucun surcoût si les trajets d’une station à une autre ne dépasse pas 30′. Au delà de 30′, c’est 2 pounds supplémentaires. Les stations sont bien réparties et facilement identifiables. Nous avons pu souvent déposer nos vélos et les reprendre dans la foulée sans même regarder la carte des stations.

Le but de ce système est d’effectuer des trajets courts à travers Londres pour aller d’un point à l’autre. Nous avons pu “contourner” ce système en les louant toute la journée pour faire une grande virée en déposant nos vélos toutes les 20 / 25′ et en les relouant tout de suite derrière.

Voilà une façon très économique de parcourir la ville toute la journée !

 

Saint-Paul’s cathedral et Tower Bridge

Nous partons donc de Soho sur notre vélos (il y a une station à Soho Square), passons devant Covent Garden pour le plaisir des yeux puis prenons Fleet street afin de passer devant Saint-Paul’s cathedral.

Nous passons ensuite sur London Bridge afin de traverser la Tamise. Ce pont offre une belle vue sur Tower Bridge, notre prochaine escale. Après avoir déposé/repris les vélos, nous retraversons la Tamise, mais sur Tower Bridge cette fois.

On s’arrête au milieu de Tower Bridge pour admirer son architecture.

Tower Bridge offre également une belle vue sur la Tamise avec d’un côté The Shard et de l’autre The Gherkin (le cornichon) et les autres bâtiments de la City.

 

Cleopatra’s Needle

Nous longeons ensuite la Tamise le long d’une piste cyclable, bien pratique vu que ça circule pas mal sur cet axe.

Nous arrivons à Cleopatra’s needle qui fait presque face à la grande roue (London Eye).

Sur la photo ci-dessus, on voit Cleopatra’s needle à droite (obélisque qui n’a d’ailleurs rien à voir avec Cléopatre!), à gauche la grande roue et entre les deux, House of Parliament dont Big Ben en travaux.

La grande roue est fermée pour cause de Covid. Nous faisons un petit tour par Lambeth Bridge pour revenir par Westminster bridge qui offre une magnifique vue sur House of Parliament.

 

Parliament square, House of Parliament, statue de Churchill et Abbaye de Westminster

Nous déposons les vélos pour prendre le temps d’admirer Parliament Square.

Cette place, qui contient un jardin en son centre, est entouré par la cour suprême, l’Abbaye de Westminster et le Parlement (Houses of Parliament). La célèbre tout-horloge Big Ben est en travaux, méconnaissable avec tous les échafaudages qui la recouvrent.

La particularité de cette place est qu’on peut y voir une dizaine de statues de personnes politiques célèbres.

On y retrouve notamment, Churchill, Gandhi, Mandela, Lincoln ou la féministe Millicent Fawcett.

Une rue à traverser et nous voilà au pied de l’abbaye de Westminster. Parliament Square et tous ces monuments regroupés autour représente particulièrement bien les spécificités britanniques. Un mélange subtil entre politique, monarchie et religion. Dans cette abbaye, construite essentiellement au XIIIème siècle, a eu lieu la quasi-totalité des couronnements des monarques anglais.

Marble Arch et Hyde Park

Nous terminons cette belle balade en reprenant les vélos pour rejoindre Marble Arch.

A 2 pas de là, on trouve Edgware road et sa multitude de restos libanais. Nous avons choisi le Salt Whisky bar and dining room au croisement de Seymour street et nous nous sommes régalés !

 

Hyde Park

Après ce bon repas, nous enfourchons à nouveau nos montures afin de traverser et visiter Hyde Park.

Hyde Park est un des neuf parcs royaux de Londres. C’est le plus grand parc de Londres. Il mesure en effet, 2km sur 1 km !

De par sa taille, nous avons été contents de choisir le vélo pour le visiter. Attention toutefois, certains parties du parc sont interdites au vélo, il faut alors marcher à côté de celui-ci.

Nous sommes entrés côté Marble Arch où se trouve une immense étendue d’herbe sans arbres. Certains jouent au foot, d’autres bronzent sous le soleil timide londonien. Ce n’est pas la partie la plus agréable.

Nous avançons afin d’atteindre le lac appelé “The Long Water”.

Un  pont à traverser et nous apercevons le Princess Diana memorial fountain. Une fontaine très étrange, un lieu paisible.

Nous atteignons le sud du parc et puis continuons plein est afin de passer devant le Royal Albert Hall.

Il s’agit d’une salle qui accueille essentiellement des événements artistiques (concerts, ballets…) mais aussi sportifs.

Face à lui, on peut admirer l’Albert Memorial.

Ce monument haut de 47m est impressionnant. La statue dorée d’Albert de Saxe représente la puissance de l’Empire Britannique de la fin du XIXème siècle.

Nous sortons d’Hyde Park par le sud-est afin de passer, après avoir repris des vélos, devant l’Arc de Wellington.

Comme souvent dans Londres, c’est un monument pour célébrer les victoires contre les forces napoléoniennes.

 

Buckingham Palace, The Mall, Saint James’ Park

Nous terminons cette longue promenade à vélo en suivant Constitution Hill qui nous mène à Buckingham Palace.

Nous suivons ensuite Bridcage Walk, puis Horseguards road pour faire le tour de Saint-James Park en revenant par The Mall.

Les fameux Horseguards

 

Le long de “The Mall”

Nous rentrons à Soho pour déposer une dernière fois nos vélos.

Notre petite virée à vélo aura quand même fait 30 km ! Mais rassurez-vous, pas de problèmes pour la faire, c’est très plat et sur toute une journée, ça se passe très bien.

 

Jour 4 : Little venice, Camden Market et Notting Hill

Notre vol retour est à 15h, suffisamment de temps pour explorer encore des quartiers de Londres.

Il fait extrêmement chaud aujourd’hui. Nous prenons à nouveau les vélos mais la chaleur presque suffocante va vite limiter notre motivation. Enfin, surtout celle des ados bien sûr !

lazy scott pilgrim GIF

Little Venice

Nous partons relativement tôt avec nos bagages pour ne pas perdre de temps. Direction Little Venice. Vous pouvez rejoindre Little Venice en métro, en descendant à la station Warwick Avenue.

En vélo, en venant de Soho, il faut rejoindre Marble Arch pour remonter entièrement Edgware Road. Alors qu’on se trouve dans un quartier très cosmopolite, avec beaucoup de circulation, il suffit de tourner vers le canal et en un éclair, on arrive dans un quartier huppé et paisible. Grosses demeures, jardinets proprets et gros SUV en suivant Bloomfiled road.

Little Venice est triangle formé par la jonction entre 2 canaux, le Grand Union Canal et le Regent’s Canal. C’est une petite zone où on peut voir de jolies péniches dans un environnement bucolique et paisible.

Une atmosphère très spéciale, un peu artiste-trendy-bobo, vous voyez le genre ? Un petit bijou caché, lors de la fureur de la ville. Attention, c’est vraiment tout petit, c’est pas le centre d’Amsterdam ou Venise hein !

On continue le long du canal en direction du Nord-Est avec pour but final, Camden. Nous traversons notamment Regent’s Park.

Les bords du canal sont très agréables, ombragés et calmes, ce dont on a bien besoin en ce jour de canicule.

Nous arrivons à Camden où nous déposons les vélos vers midi. Il fait plus de 30 degrés.

 

Camden market

Marché aux puces, centre commercial original, un des lieux du streetfood londonien, façades extravagantes, maisons en briques typiques, Camden c’est tout ça ! Le marché phare de Londres avec celui de Portobello road.

Camden, c’est aussi un des pôles punk/rock phare des années 80/90, bien assagi depuis. La mode n’est plus au rock, encore moins au punk. Quelques boutiques rappellent cette époque, entre bottes/perfecto en cuir, Doc Martens, quelques rares tee-shirts de groupes rock… Les disquaires et vendeurs de vinyls, CD rares et bootlegs se font (très) rares.

On parcourt les innombrables boutiques sur l’artère principale. Tee-shirts, lunettes, porte-clés, chaussures, on trouve énormément de choses ici, le rêve de tout ado ! Enfin, normalement, les 2 zigotos en question, peu fan de shopping et encore moins quand il fait si chaud, boudent cet aspect du quartier.

Qu’à cela ne tienne, j’ai prévu un petit tour “streetart” !

 

Streetart à Camden

Il est vrai que “la Mecque” du streetart londonien se trouve à Shoreditch. Si vous êtes fan, ne manquez pas une balade là-bas, c’est magnifique ! Vous pouvez retrouver toutes les infos sur le streetart à Shoreditch dans cet article.

Néanmoins, à Camden, on peut trouver quelques pépites sans forcément trop marcher. Pour m’y aider, j’ai trouvé ce lien dont les adresses sont encore valables : https://www.google.com/maps/d/viewer?mid=1kJu9rMWPj7hCtP_FpkZyKFBCUFrx4aod&usp=sharing

En suivant cette carte et en observant les façades de la rue principale, on a pu admirer des dizaines d’œuvres.

Hunto (voir ci-dessus) est un Italien très populaire en ce moment et qui s’inspire du cubisme. Si vous voulez en savoir plus, voir sa page FB.

Irony (voir ci-dessus) est un spécialiste (notamment) des portraits féminins à la bombe. Sa page FB.

Streetfood à Camden

Après cette petite promenade streetart, on passe au streetfood ! Plein de choix dans ce haut lieu de la “gastronomie” de rue. Et une petite place sympa pour s’asseoir et déguster dans une ambiance bien sympa.

 

Notting Hill

Notre avion décolle dans 4h, il nous reste une heure pour parcourir, toujours à vélo, un dernier quartier, Notting Hill.

L’artère principale du quartier est Portobello Road, habituellement animée grâce au marché d’antiquités. A cause de la covid, pas de marché et quartier très calme.

 

Peut-être est-ce dû à la forte chaleur (on est autour de 32°), mais ce quartier ne nous botte pas plus que ça. Certes il y a les jolies maisons colorées, des librairies qui jouent à fond la carte “Coup de foudre à Notting Hill”, LA librairie qui a inspiré le film mais bon, on ne ressent rien de spécial.

Quand vous irez à Notting Hill, vous aurez probablement plus de chance que nous. Vous pourrez profiter du marché aux antiquités sur Portobelle Road.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous perdre dans le quartier pour admirer les jolies façades couleur pastel.

Voici les rues et places les plus chouettes :  Callcott Street, Hillgate Place, Colville Terrace, Westbourne Grove ou encore Lancaster Road.

Il est temps de reprendre notre vol retour. Nous laissons une dernière fois nos vélos dans une station puis reprenons le métro pour rejoindre Heathrow.

 

Ces 4 belles journées nous ont permis de bien compléter notre séjour précédent que vous pouvez retrouver ici.

 

Vous aimerez aussi :

Streetart à Shoreditch

3 jours à Barcelone avec des ados

Madrid avec des ados en 3 jours

3 jours à Berlin avec des ados

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *