LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Nos voyages à travers le monde, avec ou sans enfants
Asie Bali

Comment se déplacer à Bali ?

Vous préparez un voyage à Bali mais vous hésitez encore à choisir votre moyen de transport sur place ? Voici nos conseils sur les locations de voiture/scooter, les transports en commun, le vélo et la réservation d’un chauffeur ou d’un guide.

 

Des distances plus importantes qu’il n’y parait

Les dimensions de lîle de Bali semblent plutôt réduites, puisque que l’île fait 140 Km d’est en ouest, et 80 Km du nord au sud.

Pourtant, ne comptez pas faire 60 km en une heure ou moins comme on peut le faire sur nos routes françaises.

Les routes balinaises sont en moins bon état, plus étroites et surtout beaucoup plus fréquentées. Comptez plutôt une heure pour faire 30km en scooter, encore plus en voiture, surtout s’il faut traverser une ville. 

Il est donc important de bien choisir son moyen de transport car les temps de trajet sont longs.

 

Les conditions de circulation à Bali

C’est l’Asie, conduite à gauche de la route et c’est une île. Trois raisons pour comprendre pourquoi la circulation nous semble si anarchique ! Alors oui, tout le monde roule à sa vitesse, les piétons empiètent parfois sur le bitume, il y a des chiens errants, il n’y a pas vraiment de priorité à respecter… Mais globalement, en étant vigilant, tout se passe bien !

 

Quels moyens de transport à Bali ?

A pied

C’est évidemment possible pour de petites distances, d’ailleurs beaucoup de Balinais marchent sur le bord des routes. Mais évidemment, pour nous occidentaux qui la plupart du temps, partons pour 15 jours au mieux, ce n’est pas le plus rapide ni le plus efficace !

Le vélo

Chaleur, humidité, trafic parfois intense, bien qu’inconditionnel du transport à 2 roues non motorisé, je ne saurais que vous déconseiller ce moyen de transport qui me semble inadapté et dangereux pour relier différentes localités. Par contre, c’est une bonne solution pour se promener dans Ubud ou Sanur.

Les transports en commun

Le transport en commun de base est le bemo. Il y en a de moins en moins, ils sont remplacés par des shuttle bus ou vans privés qui relient les endroits les plus touristiques.

Le taxi

Idéal pour rejoindre votre hôtel ou l’aéroport, c’est une solution de dépannage. Il faut marchander le prix. N’attendez pas un rabais incroyable car dans les lieux touristiques, ils se mettent d’accord entre eux. Bien noter sur un papier ou un écran le montant. Car une fois arrivés, certains abusent pour demander une somme plus élevée comme si on avait pas compris le prix !

Le scooter

Véhicule-roi en Asie, c’est aussi ici le moyen le plus efficace. Ils se faufilent dans la circulation et en plus, c’est beaucoup facile de se garer !

La voiture

Selon les endroits où l’on souhaite se rendre, ça peut être un enfer de louer une voiture ! La circulation peut être très dense et la conduite à gauche volant à droite est assez perturbante.

Réserver un chauffeur/guide

C’est une solution prisée par ceux qui ont un budget un peu supérieur à la moyenne. Non seulement vous êtes conduits en sécurité, pas besoin de chercher sa route mais en plus, vous avez des informations sur les lieux que vous visitez.

Voyons maintenant plus en détails les 3 solutions qui  nous semblent les plus appropriées : la location de scooter, la location de voiture et la location de voiture avec chauffeur.

Notre voiture de loc pour explorer la région d’Amed

Louer un scooter à Bali

Où en trouver et quel prix ?

Vous en trouverez partout ou presque ! Bon, ok, pas en pleine campagne au milieu des rizières, mais à Ubud, Sanur, Denpasar, Amed, Lovina, c’est très facile à trouver. Beaucoup d’hôtels et de maisons d’hôtes le propose aussi.

Lors de notre séjour à Bali, nous étions pendant 3 jours en pleine campagne à 20 minutes d’Ubud et nous avons loué un scooter par le biais de notre logement pour 67000 roupies par jour soit 4.5€ !

C’est donc facile et peu onéreux. Pensez à demander une assurance (prix en plus de la location).

Contrôler le scooter

Une fois le scooter trouvé et le prix négocié, ne payez rien sans avoir vérifié le matériel ; quelques éléments faciles à contrôler :

  • les freins : freinez fortement, la roue doit être complètement bloquée
  • les lumières : en cas d’orage ou de pluie forte, lumières indispensables ; et c’est un peu la zizanie sur la route, clignotant utiles ! Donc contrôler à l’arrêt le fonctionnement des phares et des clignotants
  • les pneus : ils ne doivent pas être lisses (en cas de pluie, la route peut être glissante) et bien gonflés
  • les casques : ils doivent être à votre taille et faciles à sangler
  • antivol : indispensable pour pouvoir se garer aux cours de vos visites

Conseils de conduite

Les scooters sont en général des 100/110 ou 125 cm3. Ce sont des machines qui atteignent les 80 km/h sans souci et suffisamment puissantes pour accélérer fortement.

Il faut donc faire attention à ne pas se laisser emporter par la vitesse, ou au contraire, si vous êtes un peu peureux, ne pas rouler à 25km/h. On roule cool, en faisant gaffe à tout ce qui nous entoure. On adapte sa vitesse, inutile d’être pressés, on est en vacances ! Par contre, il ne faut pas hésiter trop longtemps à s’engager, il faut conserver des trajectoires identiques et suivre le flot des véhicules. Les feux tricolores sont plutôt respectés, en tout cas, respectez-les !

Vérifiez bien derrière vous ce qui se passe (rétro!), car le fait d’avoir des gens qui doublent par la droite, on n’a pas l’habitude, surtout qu’en général, ils doublent même si un véhicule arrive en face.

Gardez bien votre file, faites attention aux piétons, aux chiens errants même si ceux-ci ne s’aventurent pas ou rarement sur la route sans raisons.

Nous avons fait 10 jours en scooter et tout s’est bien passé. Il faut bien noter que la conduite de nuit est très difficile, donc à déconseiller. De même, si vous n’êtes à l’aise sur un vélo ou si vous n’avez jamais fait de scooter de votre vie, c’est fortement déconseiller de s’y essayer dans les conditions de circulation de Bali.

GPS indispensable

Il y a peu de panneaux, alors pour vous en sortir, le GPS est indispensable. L’idéal est d’être à 2, la personne derrière a le smartphone en main avec Gmaps ouvert et guide le pilote.

Vous pouvez charger votre itinéraire à l’hôtel en wifi et être guidé même sans connexion. Néanmoins, au cas où vous changez de parcours ou tout autre évènement inattendu, il est conseillé d’avoir un forfait 4g pour afficher un nouvel itinéraire et retrouver son hôtel sans soucis.

Location de voiture

Vous en trouverez dans les endroits les plus touristiques. Faites bien attention à l’assurance. Optez pour une boîte automatique, car conduire à Bali, ce n’est déjà pas simple mais alors en roulant à gauche, volant à droite et boîte de vitesse avec la main gauche, c’est quasi impossible !

Faites les vérifications usuelles avant de payer : lumières, clignotants, ceintures de sécurité, état des pneus…

En roulant, faites très attention ; les perceptions de la taille du véhicule sont différentes avec le volant à droite. Faites vous aider de votre co-pilote. Doublez tranquillement, roulez cool. Vous irez moins vite que les scooters, il faut l’accepter.

Pour avoir une idée du prix, vous pouvez consulter ce site d’un loueur fiable de Sanur. Les prix sont multipliés par 1.5 environ avec l’assurance.

 

Location de voiture avec chauffeur

Si vous n’aimez pas chercher votre route et que vous ne voulez pas vous prendre la tête avec les assurances et autres formalités, c’est la solution la plus intéressante et la plus sécurisante.
La plupart des agences de voyages proposent ce service mais on trouve également de bons plans sur les forums voyage ou les réseaux sociaux. Les chauffeurs sont souvent très gentils et vous trouverez des francophones. La solution idéale pour discuter avec un local des coutumes et mœurs balinais.

Comptez environ 15€ par jour de plus que la location de la voiture, soit environ 40€ avec la location de la voiture.

Il est de coutume d’ajouter un pourboire d’environ 5€ par jour.

Ils travaillent en général à partir d’un lieu touristique (Ubud par exemple). Si vous sortez de ce périmètre, par exemple pour aller à Lovina ou Amed, vous aurez certainement un supplément à payer.

 

Conclusion ? Quel moyen de transport à Bali ?

Si vous aimez un peu improviser, que vous souhaitez être au plus près des paysages des gens, que vous restez sur un périmètre assez restreint, que vous avez déjà conduit un scooter et que vous êtes à l’aide dessus, que vous pouvez laisser vos bagages dans votre logement, nous vous conseillons la location de scooter pour vous déplacer à Bali. Pour nous, c’est vraiment LE moyen de transport idéal pour profiter de son séjour à Bali, se sentir libre !

Pour des liaisons plus longues avec vos bagages (changement de logement et de ville par exemple), privilégiez le taxi, le shuttle bus.

Si vous aimez planifier votre séjour, que vous n’avez jamais ou presque conduit de scooter, nous vous recommandons la location d’une voiture avec chauffeur.

Enfin, si vous restez quelques jours dans une partie de l’île peu fréquentée (Amed par exemple), vous pouvez songer à la location de voiture si vous êtes un conducteur aguerri.

Voilà, j’espère que cet article vous aidera à choisir votre moyen de transport à Bali !

 

Articles à lire

Notre compte-rendu complet sur notre séjour à Bali : où aller, que voir, que visiter, les plus belles plages et les plus beaux temples ! 

Comment préparer son voyage à Bali ? Vols, logement, activités, vous saurez tout pour préparer votre séjour ! 

Quel budget pour un séjour à Bali ? Budget détaillé

 

 

transport à Bali transport à Bali  transport à Bali  transport à Bali  transport à Bali  transport à Bali  transport à Bali 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *