LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Nos voyages à travers le monde, avec ou sans enfants
France

Passer un week-end à Dijon

Capitale de la Bourgogne, Dijon compte 154.000 habitants. C’est lors d’un week-end du mois de mai que nous avons visité cette jolie ville typique bourguignonne, des charmantes rues du centre-ville historique au Lac Kir.

 

Se rendre à Dijon ; se loger à Dijon

Situé en Côte d’Or, Dijon est à 310 km de Paris, à 195km de Lyon. Il est facile de s’y rendre en train ( TGV notamment )comme en voiture, la ville étant desservie par l’A6 et l’A31 notamment.

Pour le logement, nous avons opté pour un AirBnb dans le nord de la ville pour une somme plutôt modérée.

 

1er jour à Dijon

 

Passage par l’office de tourisme

Il est 9h, nous sommes fin prêts, sacs à dos, chaussures confortables pour marcher et poussette-canne dans les starting-blocks.

Pour commencer, nous traversons une partie du centre-ville pour nous rendre à l’Office du tourisme qui se trouve 11, rue des Forges.

Nous prenons le guide du fameux et célèbre Parcours de la chouette (disponible également en application) et réservons la montée à la tour Philippe le Bon (5€ par adulte, 3€ par enfant) pour l’après-midi. En effet, pour pouvoir y monter, une réservation est obligatoire car la montée est guidée et limitée à un certain nombre de personnes, l’escalier étant étroit.

parcours_chouette_dijon
Le guide papier du parcours de la chouette

Parcours de la chouette

Il nous reste 2 heures pour effectuer le parcours. Avec 2 ados sportifs qui alternent pour pousser Numéro 3 et un papa encore à peu près vaillant, cela suffira.

Nous découvrons ainsi les différents endroits-clés du centre-ville avec des informations complètes à lire sur le guide.

place dijon

Le centre-ville est vraiment un endroit très agréable, majoritairement piéton.

Certains immeubles, les plus anciens, à colombages nous font penser à notre visite de Troyes de l’année dernière.

Pour voir ces maisons à colombages du XVème siècle du centre historique de Dijon, il ne faut pas rater la rue Auguste Comte (Maison aux Trois Pignons), la rue de la verrerie ou encore la rue des Forges.

 

 

La Place de la Libération

Le parcours de la chouette se poursuit avant de déboucher sur la fameuse Place de la Libération.

La place de la Libération
De ce côté de la place, on aperçoit la tour Philippe le Bon derrière le Palais des Ducs

Cette place, qui a été place Royale jusqu’en 1792 est la place historique centrale de Dijon.

On accède directement au Palais des Ducs de Bourgogne. Le Palais est en accès libre et accueille aujourd’hui la Mairie, les archives et le Musée des Beaux-Arts.

La place Royale, qui a la forme d’un hémicycle a été aménagée entre 1681 et 1686.

 

La rue de la chouette !

Après la place de la Libération on passe de nouveau dans des rues plus ou moins étroites, et parmi celles-ci, il y a évidemment la fameuse rue de la Chouette. On y trouve l’hôtel particulier nommé Hôtel de Vogüé datant du début du XVIIème siècle au Numéro 8.

Au numéro 10, on ne peut passer à côté de la maison Millière est une des plus connues des maisons de Dijon de cette époque. Elle a notamment été choisie comme décor pour le film Cyrano de Bergerac.

 

Juste après, on découvre, petite et discrète, la chouette elle-même, sculptée sur le contrefort de l’église Notre-Dame. Elle symbolise la réflexion, de connaissance et de clairvoyance et a évidemment donné son nom à la rue. Il paraît qu’il faut la caresser de la main gauche, coté cœur pour faire un vœu.

THE famous chouette

La Tour Philippe Le Bon

Après cette grande balade instructive dans le vieux Dijon, nous voici revenus au point de départ à l’office de tourisme, prêts à gravir les marches de la tour Philippe le Bon, accompagnés d’un petit groupe et d’une guide.

Nous faisons quelques haltes pendant l’ascension, histoire d’observer quelques sculptures, comme cette chauve-souris.

Pour les dernières volées, nous entamons un sprint, les ados prenant une longueur d’avance, probablement grâce à leurs grandes jambes. Portant Numéro 3 qui m’encourage haut et fort, je parviens au sommet essoufflé…

 

cool down milwaukee brewers GIF by MLB

 

Un superbe panorama

En haut, le panorama est superbe, une à vue à 360° sur les toits de Dijon.

Sur cette dernière photo, on peut voir de près un des beaux toits colorés, si typiques de Dijon et de la Bourgogne.

L’hôtel Dieu à Beaune, le château de La Rochepot, la cathédrale Saint-Bénigne de style gothique et l’Hôtel de Voguë à Dijon sont ainsi des symboles du patrimoine bourguignon grâce, notamment, à leur toit. Les tuiles sont recouvertes d’une glaçure et prennent leur couleur après cuisson au four. Cette technique est connue depuis les Romains.

Notre balade continue ensuite à travers la ville, un détour par la fameuse boutique Maille pour des petits cadeaux originaux à base de moutarde, une petite halte à une aire de jeux et un bon repas au restaurant Le concept.

Profitons de l’heure du dîner pour faire une parenthèse gastronomique et culturelle en évoquant les vins de Bourgogne !

 

Dijon Vignes – la route des grands crus

Un petit aparté pour les fans de bons vins, même si ce n’est pas notre cas.

On ne peut nier l’apport culturel de l’histoire viticole bourguignonne et de Dijon.

Dans le centre historique de Dijon, on peut remarquer de nombreuses traces de son histoire viticole : le « Bareuzai », statue d’un vigneron, place François Rude ou derrière les gargouilles de l’église Notre-Dame, cette frise représentant des vignes ou encore un cellier construit par les moines de Clairvaux, …

En rapport avec ce patrimoine, il faut savoir que les Climats du vignoble de Bourgogne ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en juillet 2015. Un Climat désigne une parcelle de vigne, délimitée et nommée depuis des siècles.

Enfin, la route des grands crus des vins de Bourgogne commence à l’ancien hôpital général. Créée en 1937 elle traverse de nombreuses communes de Côte d’Or : Dijon, Beaune, Gevrey-Chambertin, Vougeot, Vosne-Romanée, Nuits-Saint-Georges, Aloxe-Corton, Pommard, Meursault… Soixante kilomètres pour découvrir le meilleur de la production viticole bourguignonne.

Vous retrouverez toutes les informations utiles ici : Office du Tourisme de Beaune

 

2ème jour à Dijon

Le lac Kir

Pour commencer la journée, nous prenons la voiture afin de nous rendre au lac Kir. Celui-ci se trouve en effet à 8km de notre logement.

Ce vaste plan d’eau est la promenade préférée des Dijonnais. La ville doit sa création dans les années 1960 à la persévérance d’un homme à poigne, le chanoine Kir. On y trouve une base nautique, des courts de tennis, des pistes cyclables.

Une fois garés sur l’un des nombreux parkings, nous entamons le tour du lac qui fait un peu moins de 4km.

Il fait très beau et cet impression d’été se renforce quand nous arrivons au bord d’une plage où est organisée une compétition de beach-volley.

Avec Numéro 1, nous suivons une rencontre pendant Numéro 2 et 3 s’amusent dans une aire de jeux.

Nous continuons alors tranquillement notre tour de Lac, s’arrêtant ici ou là pour la vue ou un prétexte pour dégourdir les jambes de Numéro 3, confortablement installé dans sa poussette.

Le Jardin botanique et le planétarium

Nous retournons au centre de Dijon pour nous rendre au jardin botanique. Bon, mes garçons ne sont clairement pas fans de jardin botanique, aussi celui-ci est parcouru au pas de charge…

Nous entrons dans le planétarium après avoir pris un billet pour le spectacle “Polaris”.

La salle est un grand dôme de 10 mètres de diamètre, impressionnant. Par contre, le film Polaris est vraiment très moyen. On ne voit pas trop l’intérêt d’une salle de cette forme et de cette taille, cela aurait été projeté au cinéma c’était quasiment pareil.

Les ados s’attendaient à un “vrai” planétarium, avec observation des étoiles, des constellations des planètes et là, c’est vrai que moi aussi j’ai été déçu. Pourquoi appeler Planétarium un grand écran genre “La Géode” ?

Bref, nous quittons la salle un peu dépités. Mais les garçons vont retrouver le sourire avec une dernière activité “Trampoline Park”.

Notre séjour dijonnais se termine ainsi. Dijon est vraiment une ville agréable, à tel point que Numéro 1 se verrait bien étudiant ici l’année prochaine ! La proximité d’un lac Kir est un atout supplémentaire et ajoute encore à la douceur d’y séjourner et sûrement d’y vivre ! 

 

 

Sitographie :

OT Dijon : https://www.destinationdijon.com/

Le parcours de la Chouette : https://www.destinationdijon.com/moments-a-vivre/le-parcours-de-la-chouette/

La tour Philippe le Bon : https://www.destinationdijon.com/patrimoine-culturel/tour-philippe-le-bon/

Tout sur la ville de Dijon : https://www.dijon.fr/

Le lac Kir : https://www.dijon.fr/Sortir-Bouger/Balades-nature/Au-fil-de-l-eau/Lac-Kir

 

Vous aimerez aussi :

3 jours à Lyon

Annecy et sa région

Road-trip en Meuse

 

  

1 Comment

  1. Elles sont belles vos photos ! J’aurais aimé partir à Dijon, mais l’occasion ne s’est jamais présentée malheureusement. Pourtant, je sais qu’il y a de jolies choses à voir sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *