LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Nos voyages à travers le monde, avec ou sans enfants
France Grand Est

Road-trip en Meuse

Numéro 3 venant tout juste de fêter ses 3 ans, il était temps de l’initier au road-trip. Cependant, nous ne voulions pas enchaîner trop de kilomètres pour une première ; nous avons donc choisi de faire un road-trip dans notre région du Grand Est. Direction la Meuse donc, un département peu connu et qui mériterait pourtant de l’être plus… Suivez-nous dans notre périple à travers le 55 !

D’abord, où c’est, la Meuse ?

Bonne question cher lecteur ! La Meuse se situe dans le quart Nord-Est de la France. Une petite carte devrait à cet égard vous aider à bien la localiser :

File:Meuse-Position.svgsource Wikipedia

Les villes les plus connues sont Verdun puis Bar-le-Duc, respectivement sous-préfecture et préfecture du département.

Voici donc notre parcours :

Comment y aller ?

La Meuse est traversée par 2 axes routiers importants, la N4 (qui passe plutôt au sud) et l’A4 (qui passe plutôt au nord).

Si vous optez pour le train, il y a notamment une gare TGV qui permet de rejoindre Paris en 1h seulement.

JOUR 1

Une matinée champêtre

Pour commencer notre parcours, nous empruntons tout d’abord la Nationale 4 pendant un bon moment avant de sortir à « La Houpette ». Nous avons repéré un producteur local de fruits bio qui a eu également la bonne idée de faire un champagne pétillant sans alcool de diverses saveurs entre autres produits. Pour cela, direction le village de Cousances-les-Forges où nous faisons une halte aux « Vergers de Cousancelles ».

Avant de repartir avec quelques bouteilles, nous parcourons du regard le grand verger au loin, parfait tableau champêtre. Numéro 3, ravi de voir les vaches aura beau les appeler, elles ne bougeront pourtant pas…

_20180429_165252.jpg
Les Vergers de Cousancelles

Nous reprenons notre route pour découvrir ensuite quelques villages de la vallée de la Saulx.

 

La Vallée de la Saulx

Notre itinéraire est le suivant :  Haironville, Saudrupt, Lisle-en-Rigault et Trémont-sur- Saulx.

Cette vallée compte de nombreux villages typiques de la Meuse, marqués par la Renaissance. Maisons et ponts en pierre de pays ainsi que quelques châteaux rendent cette balade particulièrement sympathique.

Haironville est notre village préféré. Il se dégage en effet une atmosphère paisible et bucolique de cet endroit où s’écoule tranquillement la Saulx sous un magnifique pont.

DSC_2580.jpg
Haironville
DSC_2574.jpg
Haironville

En nous promenant, nous découvrons l’entrée d’un château, malheureusement fermé à la visite mais nous parvenons à ramener une photo tout de même.

DSC_2570.jpg
Le château d’Haironville

 

Lisle-En-Rigault

Nous reprenons la voiture afin de découvrir le village de Lisle-en-Rigault. On peut y visiter le château de Jean d’Heurs et son immense domaine qui se trouve un peu à l’écart du centre du village. De notre côté, nous sommes restés dans le village où il y a également les restes d’un château qui date du XIIIème siècle.

La Saulx y fait également un passage des plus agréables et nous retrouvons  de jolies constructions typiques.

DSC_2601.jpg
Lisle-en-Rigault

DSC_2604.jpg

DSC_2607.jpg

Bar-le-Duc

La fin de notre parcours le long de la Saulx nous amène à Bar-le-Duc.

Bar-le-Duc est la préfecture de la Meuse. C’est une ville principalement administrative, ce qui la distingue de la plupart des villes du Grand Est qui ont, en général, un lourd passé industriel. Il se dégage ainsi de cette petite ville, peuplée d’un peu plus de 15000 barisiens, une atmosphère paisible. Il y fait bon flâner et en ce doux jour de printemps, nous ne nous en privons pas.

DSC_2615.jpg

La rue principale, le Boulevard de la Rochelle, invite ses passants à faire du shopping sur de larges trottoirs. On ne peut, de fait, que trouver ce centre-ville « mignon » avec ses maisons typiques, ses petites places coquettes et ses ponts élégants sous lesquels passe l’Ornain.

DSC_2619.jpg
Bar-Le-Duc ; aménagement au bord de l’Ornain

DSC_2618.jpg

Après ces flâneries, nous passons à l’Office du Tourisme afin d’obtenir des informations concernant le but principal de notre visite : la ville haute et son quartier Renaissance.

DSC_2622.jpg
En se dirigeant vers l’Office du tourisme

Un guide ludique

Un guide permet de parcourir la Ville de façon ludique avec les enfants : Où est passé Firmin le grain de raison ? Avec des énigmes variées, le fascicule et ses accessoires (fournis dans un sac) emmènent toute la famille à travers la Ville et nous font passer par de nombreux points d’intérêt.

Place Reggio

Après une longue montée, nous arrivons au quartier Renaissance.

Ville haute Renaissance

Le quartier Renaissance de Bar-le-Duc

Maisons à 2 étages principalement, petites fenêtres sous les toits, pierres de pays, ce type de construction s’observe dans les bâtiments plus récents du centre-ville et dans les villages.

Nous ne savons plus trop où donner de la tête tant il y a à voir dans un si petit périmètre!

 

Le fameux Firmin nous redonne du fil à retordre et l’énigme du pressoir est un véritable challenge. Il faut relier 4 points d’attache autour du pressoir avec une pelote de laine puis mesurer la longueur de laine déployée. Sauf que pendant ce temps-là Numéro 3 passe derrière plus ou moins discrètement et coupe des morceaux de laine ici ou là, faussant totalement les calculs. La persévérance de Numéro 1 et la patience de Numéro 2 (officiant dans le contrôle de Numéro 3) auront raison du défi, finalement réussi !

Le pressoir en question

A l’approche de la tour de l’horloge qui surplombe la ville, l’épreuve est presque terminée.

La tour de l’horloge – Bar-le-Duc

Notre parcours prend fin dans le parc du Musée du Barrois, installé dans les vestiges de l’ancien château des ducs de Bar et de Lorraine.

Un beau panorama sur le Ville nous aide finalement à trouver Firmin, l’objet de notre quête.

Mini-golf ensoleillé

Il est midi et nous nous rendons de l’autre côté de la Ville, côte Saint-Catherine plus exactement où se trouve l’établissement O Club Gourmand. Celui-ci fait restaurant mais également mini-golf, raison de notre choix.

Le repas en terrasse se déroule très bien avec un menu d’un bon rapport qualité-prix. La partie de mini-golf qui s’en suit est des plus épiques.

Mini-golf Bar-le-Duc

Le parcours de mini-golf comprend 18 trous et reprend dans son aménagement des monuments ou signes distinctifs locaux voire régionaux. Une manière agréable et ludique de retrouver ce que nous venions ou allions visiter.

Cependant, faire un mini-golf avec deux ados qui se chambrent en permanence et un petit bout de 3 ans qui piquent les balles, les lancent sur les autres parcours, décident que son score est de 3 à chaque trou, veut absolument écrire sur la fiche de résultats (enfin, écrire est un bien grand mot!) n’est pas des plus simples !

Nous repartons, laissant les visiteurs présents enfin au calme !

 

Le château de Marbeaumont

Avant de rejoindre notre prochain objectif, nous passons voir le superbe château de Marbeaumont.

Château de Marbeaumont à Bar-Le-Duc

Ce château a été construit au début du XXème siècle et est maintenant la médiathèque de la ville. A l’intérieur, de superbes boiseries rendent l’endroit particulièrement chaleureux. A noter, un endroit spécial « jeux vidéos » pour les ados en manque de PS4 et autres consoles !

Un magnifique parc à l’anglaise entoure le le bâtiment principal, accessible à tous.

Il est temps pour nous de rejoindre le lac de Madine.

Lac de Madine

Avant de nous rendre au lac de Madine, nous faisons un crochet par la butte de Montsec.

S’y trouve au sommet, à 377m, un monument rendant hommage aux attaques menées par les armées américaines pendant la 1ère Guerre Mondiale.

 

Butte de Montsec

Une belle vue sur le lac de Madine s’offre alors à nous une fois au pied du monument.

Vue sur le lac de Madine depuis la butte de Montsec

 

Après un petit quart d’heure de route, nous voici au lac.

Le lac de Madine se trouve à proximité de Saint-Mihiel. Au cœur du Parc Naturel Régional de Lorraine, c’est une étendue d’eau de 1100 hectares mais également une réserve nationale de chasse et de faune sauvage.

Il y a 2 sites principaux, Nonsard et Heudicourt. Notre gîte se trouve sur le site d’Heudicourt.

Au premier abord, on est surpris par la quiétude du lieu. Un endroit nature où les activités ne défigurent pas le site.

Sur la base d’Heudicourt, nous découvrons un accro-branche, des aires de jeux, la possibilité de louer des vélos originaux (vélos couchés, rosalies…) ou des pédalos.

Après une séance de haute-voltige maîtrisée par les 2 ados sur le parcours accro-branche pendant que Numéro 3 profitait des aires de jeux, nous avons loué une Rosalie afin de découvrir le site de Nonsard.

La balade est très agréable, nous croisons quelques vélos, le petit train et quelques volatiles locaux !

Sur l’autre site, distant d’environ 2km d’Heudicourt, nous découvrons un petit port, un aménagement permettant de se restaurer et de boire un coup, une plage…

 

La Rosalie, toujours un succès !

Nous rejoignons notre gîte, qui est plutôt sympa. Il fait partie d’un ensemble d’une vingtaine de constructions.


Vue sur le lac à 2 pas de notre gîte

Ce village de gîtes offre des possibilités d’activités et de restauration collective.

Le village de gîtes – Heudicourt – lac de Madine
Un peu à l’écart, il y a également un petit ensemble de roulottes fort sympathique.

 

Les roulottes du lac de Madine
Nous partons à la recherche d’un restaurant pour le repas du soir, et il faut bien avouer qu’il n’y a pas un choix très important. Nous trouvons dans le village de Nonsard une pizzéria La Pergola. Personnel sympa, on voit le pizzaïolo œuvrer devant son four à bois. Les pizzas sont très réussies et nous repartons ravis avant d’aller faire une petite marche près de notre gîte, aux seuls bruits de la nature avant d’aller nous coucher.

JOUR 2 

Le jour se lève tranquillement sur le lac de Madine. Une dernière fois encore, je me dis que c’est vraiment et avant tout un endroit idéal pour les amoureux de la nature.

Nous prenons la route pour rejoindre Fresnes-au-Mont où nous attend le Président de Vent des Forêts qui nous présentent avec passion son concept. Il le définit comme un Espace rural d’art contemporain. En effet, sur sept circuits de randonnées à travers les forêts meusiennes sont disséminées des œuvres d’art. Pour cause de poussette, nous optons pour le plus petit circuit qui fait un peu moins de 3 km. Nous nous rendons près du village de Lahaymeix pour parcourir le Court Circuit. Une balade d’une heure où les enfants se sont amusés à rechercher les œuvres d’art plus ou moins cachées. Une belle découverte !

Une oeuvre naturo-électronique

 

DSC_2742.jpg
Trouverez-vous finalement l’oeuvre cachée ?

Ah ! Un monstre au milieu de la forêt !

Verdun

Nous reprenons la voiture pour la dernière étape de notre périple : Verdun. Située sur la Meuse, cette ville compte actuellement environ 18.000 habitants. Rendue célèbre dans le monde entier par la tristement trop connue Bataille de Verdun (1916), la ville se tourne vers le tourisme de mémoire.

En effet, comme nous, des milliers de personnes se rendent à Verdun où un ancêtre est tombé pour lui rendre hommage. Le front s’est embourbé au niveau de Verdun pendant un grand nombre d’années du conflit 1914-1918. Que ce soit pendant les premières percées allemandes ou pendant les longs mois des guerres de tranchée, des centaines de milliers d’hommes sont ainsi tombés dans un périmètre relativement réduit autour de cette ville.

En entrant à Verdun, le ton est donné. De grandes statues de généraux nous accueillent. Nous arrivons directement sur le premier centre d’intérêt sélectionné, la Citadelle.

 

La Citadelle

Cette Citadelle souterraine peut être visitée et donne un aperçu des conditions de vie des poilus en 1916. La visite dure 30 minutes et s’effectue dans des wagonnets. On découvre ainsi les bureaux d’état-major, les dortoirs, les dépôts de munitions… reconstitués et des vidéos enrichissent davantage les éléments présentés. Le passage dans une reconstitution d’une tranchée est très émouvant.

Il est déjà midi et nous nous promenons sur le fameux Quai de Londres où flânent quelques touristes et motards à la recherche d’un endroit où manger. Nous nous décidons pour une crêperie, peu à l’écart.

L’après-midi sera chargé. Entre la visite de l’ossuaire de Douaumont et celle du Mémorial, il ne va pas falloir traîner.

Surtout qu’aux pieds du Monument à la Victoire (qui se trouve au sommet d’un grand escalier qui relie les deux parties de la ville) est installée l’exposition « La Beauté Sauvera le Monde », basée sur le travail de Thierry Suzan.

De très belles photos sont le support d’une réflexion sur le monde… En bref, à voir !

DSC_2755.jpg
Exposition « La Beauté Sauvera le Monde » à Verdun

Après ce parcours réflexif et photographique, nous marchons un peu en ville où nous rencontrons ces grandes statues représentant l’ensemble des corps d’armée puis nous reprenons la voiture pour nous rendre à l’Ossuaire de Douaumont.

DSC_2761.jpg

20140503_153721.jpg
L’Ossuaire de Douaumont

L’Ossuaire de Douaumont

L’Ossuaire est une nécropole nationale. Face à lui, plus de 16.000 tombes de soldats français. Difficile de rester insensible face à cet alignement de croix et de tombes. Cela fait froid dans le dos. Numéro 3 parcourt tout ceci en courant, insouciant. Beau symbole de la vie qui doit continuer, sans pour autant oublier le sacrifice de nos ancêtres.

Nous ne sommes pas finalement entrés dans l’Ossuaire, nous avons préféré visiter le Fort de Douaumont, un des plus puissants autour de la place forte de Verdun.

Enfin, notre parcours autour de la Grande Guerre en Meuse se termine par la visite du Mémorial.

 

Le Mémorial de Verdun

DSC_2763.jpg
L’entrée du Mémorial de Verdun

Ce Mémorial est consacré à l’histoire de la Bataille de Verdun (1916) mais permet d’appréhender la vie des soldats sur l’ensemble de la Première Guerre mondiale grâce à une collection importante d’objets variés de la vie quotidienne. On découvre ainsi d’abord la survie terrible de chacun sur le front ainsi que les enjeux de cette bataille. Puis, d’autres objets tentent de nous faire revivre et comprendre les conditions de vie à l’arrière, les services de santé ou encore les traces d’un permissionnaire. Une visite très intéressante et poignante.

 

Un village entièrement détruit

En repartant, nous traversons un village entièrement détruit lors de cette bataille de Verdun, Fleury-devant-Douaumont. On peut alors marcher dans la forêt, où le sol défoncé garde en mémoire les bombardement incessants sur ses terres meurtries.

Ainsi, chacun ressort de ces visites avec diverses impressions. Une réalité collée sur des cours d’histoire, une réflexion sur la valeur d’une vie, sur le sacrifice. Ou juste une petit bonhomme qui continue à courir partout en criant : « Les fusils, c’est pour tuer des gens ! » avant de nous gratifier finalement d’une scène pour obtenir l’achat d’un soldat en plâtre ou d’un casque.

Il est temps pour nous de prendre la route afin de rentrer.

Nous ne connaissions donc pas bien la Meuse, ce département rural et nous avons pris plaisir à le découvrir. Ses petits villages plein de charme, ses villes dynamiques mais à taille humaine, ses activités vertes et nature ainsi que la place faite au devoir de mémoire nous ont vraiment séduits. 

 

Sitographie : 

Tourisme en Meuse, toutes les infos : http://www.tourisme-meuse.com/

Château de Lisle-en-Rigault : http://www.chateaudelisle-en-rigault.fr/accueil.html

Restuarant la Pergola : https://www.pergolamadine.fr/

Restaurant Ô Club gourmand : http://www.restaurant-oclubgourmand.com/

Association Vent des Forêts : http://ventdesforets.com/

Le lac de Madine : http://www.lacmadine.com/

Mémorial de Verdun : http://memorial-verdun.fr/

 

Ce séjour s’est déroulé en partenariat avec le Comité Départemental du Tourisme de la Meuse, merci en particulier à toutes les personnes concernées et investies par l’organisation de ce séjour. Le contenu éditorial est néanmoins resté et restera libre.

Pin it !

 

Ne partez pas, vous aimerez aussi sûrement :

Escape en Baie de Somme en camping-car

Une semaine à Pornic

Mont-Saxonnex : une petite station paisible et à la nature préservée

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *