LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Nos voyages à travers le monde, avec ou sans enfants
Bretagne / Nord-Ouest France

De Guérande à Nantes, suite et fin de notre séjour au sud de la Bretagne

Après un début de séjour où nous avons pu apprécier la tranquillité de la plage, la pêche à pieds et la visite de Pornic (voir l’article sur Pornic et ses alentours), nous voici à Guérande, ville fortifiée avant de nous rendre à Nantes, pour terminer notre périple en Bretagne Sud.

 

Guérande et sa cité médiévale

Guérande, située 79km à l’ouest de Nantes, vaut le détour pour ses fortifications magnifiquement préservées. De 1300m de long, construites vers 1450, elles sont ponctuées par 6 tours et 4 portes.

_20170723_165356 (1)

Une fois une porte passée, on trouve de nombreux commerces plutôt touristiques évidemment.

_20170724_133735_20170725_114405

_20170725_113755 (1)
La collégiale Saint-Aubin
_20170725_113642 (1)
Les courtines vues de l’extérieur
_20170725_113434 (1)
La porte bizienne

On retrouve tout le charme d’une cité médiévale, chaque ruelle apporte son lot de surprises entre boutiques sympas et bâtiments historiques.

De nombreuses enseignes à l’ancienne ponctuent également notre progression.

La pluie commence à tomber quand nous quittons Guérande et pour prendre la direction de la Baule.

Nous traversons les quartiers des résidences secondaires, qui même sous une bruine qui s’intensifie, nous font rêver !

Après un énième repas “crêperie”, nous suivons le bord de mer… L’océan est noyé dans la brume et la bruine, invisible ! Nous décidons alors de rejoindre notre logement du jour, LA bonne surprise de la journée.

 

Sauvés et bluffés par la Maison de Magique ! 

Nous arrivons dans un petit village près de Saint-Nazaire, Trignac. C’est l’endroit où nous avons réservé un hébergement insolite grâce à une wonderbox ; il s’agit de la Maison Magique, renommée “Maison de Magique” par numéro 3 !

Nous nous garons facilement face à elle et nous sommes accueillis par un duo de petits moutons noirs. Nous sommes bluffés par la forme de la maison et sa conception, elle est entièrement en bois. Le charme opère déjà !

DSC_1148

DSC_1143

Escape game dans la Maison Magique

Mais nous ne sommes pas au bout de nos surprises. En effet, la Maison Magique est ensorcelée. Un “escape game” est proposé afin de résoudre ce petit souci. Il faut composer un numéro de téléphone portable afin de déclencher l’ouverture de la maison ainsi que le début du jeu. Une sorcière nous donne alors quelques indices afin de trouver 6 mots cachés dans le décor. Notre humeur quelque peu maussade due au mauvais temps s’envole et nous voici tous à la recherche des mots dans le décor parfaitement réussi du lieu. Les 2 premiers sont rapidement trouvés mais nous coinçons sur les autres. Les grands trouvent alors un grimoire plein de rébus qui permettent d’avancer mais 2 mots restent introuvables. Ce qui va tracasser numéro 1 jusqu’au lendemain, où nous appellerons le propriétaire pour connaître la solution !

DSC_1146
Pas de doute, c’est bien une maison ensorcelée !

Jeux et maison autonome

Nous nous installons et les enfants s’entraînent au tir à l’arc, un des nombreux jeux disponibles dans la maison. Pendant ce temps-là, numéro 3 court après les moutons en criant “Maison de magique, maison de magique!”.

go go go running GIF

Bref, l’opération hébergement insolite est parfaitement réussie. La maison est de plus autonome ; elle possède des panneaux solaires qui fournissent de quoi faire tourner le petit frigo et l’éclairage mais aussi un système qui permet de la rendre autonome en eau : toilettes sèches et réservoir limité à 50l. Bref, un concept qui nous a plu ! Voici le lien de cet endroit pas comme les autres : http://insolite.voyage/index.php?p=1_15_La-Maison-Magique

_20170724_132832 (1)
Le lendemain, sous le soleil

Il est temps de quitter notre petit nid pour découvrir Pornichet et la Baule, en espérant que le temps se lève…

 

Pornichet et la Baule

En fin d’après-midi, nous quittons ce lieu pour découvrir Pornichet. Nous sommes étonnés de la comparaison avec Pornic, tellement plus sauvage. Là, c’est un front de mer très “bétonné” et une plage à perte de vue. L’endroit est cependant agréable et semble idéal pour débuter le surf. En se promenant sur la plage, nous remarquons quelques jolies maisons malheureusement entourées d’immeubles typiques des années 70.

DSC_1154.JPG
Pornichet

Après cette promenade vivifiante, nous retournons à la Baule. Nous suivons la rue commerciale principale, très chic, et finissons la soirée dans un des restaurants près du bord de mer. Le temps toujours très maussade rend difficile l’appréciation de ce lieu réputé pour ses plages…

Bien que la maison soit toujours ensorcelée suite à notre échec à l’escape game, nous passons une bonne nuit et partons en direction de Nantes, dernière demi-journée avant notre retour. Le temps prévu est censé être meilleur et les enfants sont impatients de découvrir les fameuses machines de l’île.

 

Nantes : les machines de l’île

Nous ne pouvons consacrer plus d’une demi-journée à la capitale historique de la Bretagne. On nous a conseillé les machines de l’île, activité familiale idéale, nous nous rendons donc sur la fameuse île.

L’île de Nantes est toute proche du centre ville, sur une île de la Loire. Ce fut un endroit très industrialisé au XIXème et XXème siècle avec notamment des industries métallurgiques et des chantiers navals, ces derniers ont fermé leurs portes en 1987.

La tertiarisation de l’île mène le paysage de celle-ci a évolué considérablement. Depuis 2000, un projet ambitieux vise à la faire devenir le nouveau cœur de Nantes.

Il est facile de se garer sur l’île grâce à un grand parking. Ensuite, on peut se promener sur les immenses esplanades piétonnes.

DSC_1169.JPG
Un morceau de l’arbre aux hérons

Il y a 3 éléments principaux dans cet ensemble appelé les Machines de l’île, en perpétuelle évolution :

  • un éléphant mécanique qui sillonne l’esplanade, portant sur son dos quelques voyageurs
  • un manège, le “carrousel des mondes marins”
  • la galerie des machines

L’attente pour la galerie des machines nous semble plutôt longue et le temps nous manque malheureusement. Par contre le carrousel des mondes marins semble plus facilement et rapidement accessible, nous nous décidons donc pour celui-ci. Et puis en Bretagne, c’est plus logique comme thème !

En nous dirigeant vers le carrousel, nous observons la montée des passagers dans l’éléphant ; c’est un peu comme monter dans un avion !

_20170724_113815.JPG

Nous suivons un peu la bête après son départ. 12 mètres de haut, 48 tonnes, il en impose! Il avance lentement, les mouvements des pattes sont magnifiquement reproduits. L’éléphant tourne la tête, cligne des yeux, projette de l’eau avec sa trompe, c’est un superbe spectacle !

DSC_1173

Le Caroussel des mondes marins

Nous arrivons au carrousel ; la file d’attente est beaucoup moins importante, nous prenons donc nos billets.

_20170724_132630

_20170724_133422
Elue attraction la plus originale 2014 à Los Angeles

Chacun a le droit à 2 tours de manège ; il s’agit de bien choisir son “animal”, il y en a 36 sur 3 niveaux. Chaque élément possède un mécanisme que l’ont peut actionner : de quoi faire bouger une partie de l’animal, faire tourner quelque chose, provoquer la sortie de la fumée par une cheminée etc…

DSC_1184DSC_1183DSC_1179DSC_1177

Après ces 2 tours qui ont enchanté petits et grands, il est déjà temps de partir…

Bye bye la Bretagne !

FRANCE (2).png

 

 

 

 

 

 

 

Please follow and like us:

Related Post

3 Comment

    1. tout à fait, malgré un temps plutôt mitigé (!), nous avons été séduit également. Nous y retournerons pour y flâner davantage, il y a tellement de belles maisons à La Baule, Le Pornichet… Et puis il faudra tenter un petit coup de surf aussi ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *