LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Nos voyages à travers le monde, avec ou sans enfants
Allemagne Berlin Europe

Streetart Tour à Berlin en vélo

Berlin et le streetart, c’est une histoire d’amour. Du message politique à l’expression artistique pure, Berlin aime et cultive le streetart. Avec le tristement célèbre Mur de Berlin, immense feuille blanche pour les artistes militants ou non, la ville a toujours laissé les expressions murales vivre sur ses façades et ses murs. Pour comprendre Berlin et ses artistes, mais aussi le fameux Berlin “alternatif”, rien de mieux qu’un streetart tour guidé ; c’est ce que nous avons décidé de faire à vélo, la meilleure solution pour parcourir cette ville très étendue.

 

Berlin like a local

Ne sachant pas à qui s’adresser, nous avons consulté TripAdvisor, et il est apparu que Berlin Like a Local était plébiscité, tant pour la qualité relationnelle que culturelle. Après quelques échanges par WhatsApp, le rendez-vous est fixé. Nous avons placé ce rdv le premier jour de notre séjour à Berlin. En effet, beaucoup d’éléments politiques, historiques et culturels ayant un rapport avec le mur et le streetart étant indissociable du mur, il me semblait pertinent de faire cette visite dès le début afin de mieux comprendre la ville. Eric, notre guide, a confirmé ce choix.

Après quelques échanges pour faire connaissance avec notre guide et la ville, nous avons été chercher les vélos et avons commencé le streetart tour depuis Alexanderplatz.

Les ponts sont des lieux d’expression pour les streetartistes, pour preuve les fameux poings jaunes de Kripoe, levés en guise de protestation, sur un pont ferroviaire à Alexanderplatz.

Puis sous un autre pont :

kripoe Berlin
Kripoe

Encore sous un pont, un peu plus loin, nous voilà face aux fameux collages de danseurs de SOBR. Il faut dire que nous sommes juste à côté d’un club, dans cette ville qui depuis la réunification, fait toujours la fête sur de la dance/techno.

streetart berlin
Collage de danseursJuste à côté de ces collages, Niko a implanté cette peinture à l’huile sur une petite planche de bois.
Niko

A Kreuzberg, nous sommes tombés sur une autre oeuvre de Niko, peint toujours à l’huile, sur un morceau de table ou de tabouret :

Si le streetart est parfois voire souvent illégal, il fait partie intégrante des projets d’urbanisme à Berlin. Ainsi de grands murs sont décorés par les oeuvres d’artistes streetart, mais à la demande de la Ville ou des promoteurs, architectes et autres décisionnaires.

Voici l’exemple de Case Maclaim, visible à l’angle de Brückenstraße et Köpenicker Strasse. Cet artiste est un spécialiste des mains et des doigts mais aussi des “peintures” monumentales. Il propose ce message fort d’unité et de lutte contre le racisme.

streetart berlin
Unter der Hand de Case MaclaimSur les façades sans fenêtres des nouveaux immeubles, il est demandé aux artistes de les “décorer”. Comme ici, sur cet immeuble de 2018.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les thèmes abordés sont nombreux mais l’écologie, la paix et la lutte contre le racisme font partie des thèmes les plus récurrents. Ici, les enfants en se lavant, fournissent de l’eau aux animaux sauvages qui semblent heureux dans la ville.

streetart berlin

En 2 ans, l’Allemagne a accueilli près d’un million de migrants, ce thème est donc important depuis peu. Sur une façade rénovée, on trouve cette oeuvre de 2018 d’Herakut (un couple d’artistes) où une petite fille affirme que son maison n’est peut-être pas un palace mais qu’on peut la partager.

berlin streetart
Herakut sur le thème des migrants

Ce duo, formé depuis 2004, performe à travers le monde, on peut voir leurs oeuvres à Los Angeles, San Francisco, New York, Londres…

Prinzessinnengarten

Nous avons fait un crochet par le jardin collaboratif/alternatif Prinzessinnengarten. Entretenu par des volontaires, ce jardin propose un biergarten où l’on peut boire également manger, notamment le fruit des récoltes du jardin, sur des grandes tables à bois à l’ombre et au calme.

biergarten berlin
Le biergarten
Le fonctionnement du jardin collaboratif/alternatif

Le streetart, ce n’est pas forcément des oeuvres monumentales, preuve en est ce petit morceau de bois peint à l’huile par Niko.

streetart berlin niko

On arrive dans le quartier de Kreuzberg, haut lieu de la culture alternative avec de nombreux squats mais aussi une forte communauté turque. Le thème politique, s’il est moins prégnant depuis la chute du mur, est toujours présent :

street art berlin

Nous empruntons ensuite le canal Luisenstädtische, ou plutôt l’ancien canal car s’il subsiste des ponts, il a été rebouché. C’est un endroit bien agréable et nous aboutissons à un plan d’eau avec des jets d’eau. De l’autre côté de la rue, nous pouvons apercevoir l’église St-Michel dont le centre détruit est laissé comme trace et souvenir de la guerre.

Il s’agit bien d’un ancien canal rebouché, ce qui explique pourquoi la piste est en contre-bas de la rue.

L’église Saint-Michel, éventrée par les bombardements

Notre promenade nous mène alors au bord de la Spree, d’où nous pouvons apercevoir le YAAM(Young and African Arts Market).

yaam berlin
YAAM – bord de la Spree

Holzmarkt

En continuant le long de la Spree, nous entrons dans un autre lieu alternatif, Holzmarkt, où une oeuvre d’El Bocho nous accueille.

holzmarkt berlin

 

holzmarkt berlin

holzmarkt berlin

Quasi inexistant il y a 10 ans, cet endroit s’est développé rapidement au bord de la Spree, une sorte de village créatif et coopératif qui concilie culture, musique et fête, le tout dans un cadre paisible.

 

East Side

Nous rebroussons chemin pour rejoindre East side un morceau de 1.3km du mur, la plus grande galerie d’art en plein air. Devant les évènements extraordinaires qui étaient en train de se passer au moment de la chute du mur, de nombreux artistes se sont retrouvés pour peindre sur celui-ci.

east side noir
Parmi les artistes, Thierry Noir, l’un des premiers à avoir peint sur le mur.

East side est très fréquenté et nous arrivons à un autre pont pour retraverser la Spree, Oberbaumbrucke, construit à la fin du XIXème siècle sur deux étages.

oberbaumbrucke berlin
Oberbaumbrucke

Notre boucle se termine et nous voyons les dernières oeuvres murales, comme celle-ci où la chute du mur entraîne la hausse de l’Euro.

streetart berlin

Les lettres bleues et rouges descendantes sont les marques d’un célèbre collectif les “Berlin kidz“. On les retrouve un peu partout quand on y prête attention. Comme ici près de notre station de métro, le bâtiment juste derrière :

Berlin, en bref

Berlin n’est pas une capitale comme les autres. En grande partie détruite, puis partagée en deux, puis nouvelle capitale de l’Allemagne réunifiée, elle peut être difficile à comprendre et à aborder. Un tour guidé personnalisé à vélo est une excellente façon de commencer son séjour à Berlin. Vous aurez quelqu’un qui pourra répondre à toutes vos questions et vous emmènera, selon vos envies, découvrir des quartiers que vous n’auriez probablement pas visité seuls ! Alors n’hésitez plus !

 

Berlin Like a Localhttps://berlinlikealocal.com/?lang=fr 

Lien direct vers le streetart tour 

Pin it !
Please follow and like us:

5 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *