LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Nos voyages à travers le monde, avec ou sans enfants
France Grand Est

Visiter la cathédrale de Reims

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991, la cathédrale de Reims est une des constructions majeures de l’art gothique en France. Recevant entre 1.5 et 2 millions de visiteurs par an, c’est la visite incontournable des voyageurs passant par le Grand-Est. Suivez-nous pour une visite guidée de ce chef d’œuvre architectural, l’une des plus belles cathédrales de France ! 

 

Où se trouve Reims ?

Reims se trouve dans le département de la Marne, région Grand-Est.


Reims se trouve à 170 km de Paris, 200 km de Lille, 350 km de Strasbourg ou à 488 km de Lyon.

 

Où se trouve la cathédrale à Reims ?

La cathédrale se trouve au sud du centre-ville de Reims.

L’office du tourisme se trouve juste à côté de celle-ci, 6 rue Rockefeller. N’hésitez pas à vous y rendre, l’endroit est très beau, de jolies idées de cadeaux et des infos intéressantes pour organiser votre séjour à Reims.

 

Prendre du recul

Une fois arrivés à proximité, faites face à la façade et reculez jusqu’à la rue Libergier pour avoir une vue complète.

Observez la façade, représentant le sommet du style gothique flamboyant et les 2 tours de façade qui culminent à 81 mètres de haut.

 

Le parvis

Retournez vers le parvis, totalement refait en 2008. On peut s’attabler aux des terrasses de restaurant et bars qui y sont bien placées, à l’ombre de quelques arbres, faisant également face à la récente médiathèque Jean Falala. Si vous avez le temps, profitez de l’atmosphère studieuse de cette très belle médiathèque d’où vous pourrez avoir une vue inédite sur le parvis.

cathédrale reims
Vue du parvis

Faites le tour par la gauche, profitez de ce parvis piéton pour avoir des vues variées sur la cathédrale.

Admirez les détails comme ces gargouilles.

En faisant le tour par la droite, vous pourrez voir une partie du Palais de Tau.

La façade de la cathédrale

Revenez au centre du parvis et observez attentivement la façade.

Les grandes lignes verticales donnent beaucoup d’élégance à cet édifice.

56 statues composent la galerie des rois. Elle date du milieu du XIVème siècle.

La présence ces rois n’a rien d’étonnant, Reims étant devenue la ville des Sacres des Rois de France de Clovis en 496 à Charles X en 1825.

Le portail central est dédié à la Vierge Marie.

Approchez des portails et admirez les statues et sculptures d’un niveau de détails impressionnant ! Parmi les plus grandes, à gauche du portail d’entrée, vous retrouverez le fameux « ange au sourire ».

La statue la plus à droite et celle connue sous le nom d' »ange au sourire »

Cette statue, symbole du « génie français » mais aussi des destructions de la 1ère guerre mondiale, a été décapitée par une poutre lors de l’incendie de la cathédrale de Reims, en. Dans sa chute, la tête se brise. Sculptée en 1240, elle est finalement reconstituée et remise en place en 1926.

 

Visiter l’intérieur de la cathédrale

Entrez dans la cathédrale. L’entrée est gratuite et vous pourrez trouver un petit dépliant plutôt bien fait avec beaucoup d’explications sur les particularités architecturales de la cathédrale. Il coûte 1 ou 2 €, je ne me souviens plus exactement.

La nef

On est tout de suite frappé par la hauteur de la nef sous voûte, de 38 mètres. Cette hauteur est accentuée par l’étroitesse de la nef. Cette impression d’élan vers le ciel, donnée par les grandes tours vues de l’extérieur, est identique à l’intérieur. Le chœur semble également bien loin, tant la cathédrale est longue !

En avançant un peu, on peut mieux voir la Grande Rose qui se trouve derrière nous.

La Grande Rose et Petite Rose de la cathédrale de Reims

On retrouve de nombreux symboles chrétiens et médiévaux. Le cercle est symbole d’éternité. On peut compter 12 pétales, comme les 12 apôtres et son diamètre est également d’environ 12 mètres. Chaque vitrail participe à la luminosité particulière de l’édifice.

Sous la Grande Rose se trouve la Petite Rose (logique!). 24 médaillons représentant les allégories des litanies de la Vierge entourent Marie et le Christ.

Les vitraux

En continuant à se promener dans l’édifice, vous remarquerez des vitraux moins classiques, plus « modernes ». La cathédrale a beaucoup souffert de l’incendie de 1914.

Marc Chagall a réalisé les trois vitraux de la chapelle axiale en 1974.

Vous trouverez un panneau explicatif à proximité pour comprendre le sens de ces œuvres.

Imi Knoebel a réalisé des vitraux pour les chapelles situées de part et d’autre de la chapelle axiale en 2008.

La maquette de la cathédrale

Sous l’un de ces vitraux modernes, vous pourrez voir la maquette de la cathédrale. Sur la photo elle semble petite, mais elle mesure en réalité 2.35m et pèse plus de 80kg. Réalisée en bois et plastique, toutes les statues de la cathédrale ont été réalisées sur cette maquette, nécessitant 400 heures de travail !

M. Burigana a restauré cette maquette. Le concepteur premier de cette maquette est inconnu à ce jour. Elle a été retrouvée dans un grenier et date des années 60 !

 

Visiter les tours

Des visites commentées ont lieu en pleine saison du mardi au samedi à 10h, 11h, 14h, 15, 16h & 17h ; le dimanche à 14h, 15h, 16h & 17h.

De septembre à mai, visites commentées les samedis à 10h, 11h, 14h, 15h, et 16h ; les dimanches à 14h, 15h et 16h.

Le prix est de 8 € par personne. La visite est en français. Soyez prêts à monter 249 marches pour accéder au sommet des tours !

Les tickets sont en vente au Palais de Tau (il jouxte la cathédrale).

 

Visite virtuelle de la cathédrale

Avant de vous rendre sur place pour admirer l’édifice, vous pouvez faire une visite virtuelle grâce à cette vidéo de la Ville de Reims :

En bref

Une visite à ne pas manquer. Aussi bien d’extérieur qu’à l’intérieur, cet édifice est imposant tout en étant élégant. Elle garde, comme beaucoup de monuments centenaires, les marques du passé, mêlant religion et histoire. Elle est unique de par sa luminosité et ses innombrables statues.

 

Sitographie

Site de la cathédrale de Reims

Office du tourisme de Reims

 

A découvrir également :

Grand Est : le lac du Der

Grinyland : un parc d’attractions à proximité de Reims

 

2 Comment

    1. Exactement ! Et on découvre de nouvelles choses à chaque fois, surtout parmi les statues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *