LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Idées voyage originales et conseils pour famille, couple ou solo
Paris

L’Opéra Garnier : visite avec un enfant

L’Opéra Garnier est un des plus beaux monuments de Paris. Cette salle de spectacle, inaugurée en 1875 est un des incontournables de toute visite parisienne. Comment aborder la visite de l’Opéra Garnier avec un enfant ? Découvrez avec nous l’un des plus grands et des plus connus opéras du monde !

 

Où se trouve l’Opéra Garnier ? Comment y aller ?

Elément central du patrimoine du 9ème arrondissement, l’Opéra Garnier est accessible :

  • en métro en descendant à la station Opéra (lignes 3,7 ou 8)
  • en RER en descendant à Auber (ligne A)
  • en bus station Opéra (nombreuses lignes, notamment 20 21 27 29)
  • à pied, place de l’Opéra, 9ème

 

Quelles sont les horaires d’ouverture ? Quels sont les tarifs et les types de visites possibles ?

Les horaires d’ouverture sont :

  • tous les jours de 10 h à 17 h (18 h en été)
  • dernier accès 45 minutes avant l’heure de fermeture
  • attention, l’Opéra n’est parfois pas ouvert aux visites pour des raisons de répétitions ou de représentations

Les tarifs de la billetterie varient selon le type de visite :

  • 15€ pour la visite libre, tarif réduit 10€, gratuité pour les enfants de moins de 12 ans (à réserver ici)
    • possibilité d’avoir une tablette qui sert de guide multimédia (parcours d’une heure et demie avec images d’archives, interviews, réalité augmentée, …) ; à prendre sur place, 8€
  • visites guidées d’1h30 sur différents thèmes ; comptez autour de 20€ par personne (https://www.manatour.fr/palais-garnier)
    • une des visites guidées s’appelle « Saut de chat » et elle est destinée spécialement aux enfants de 6 à 12 ans
  • visite sous forme d’un jeu immersif, Arsène Lupin et le secret de l’Opéra (28€/adulte, en savoir plus)

 

L’histoire de l’Opéra Garnier

Pendant le règne de Napoléon III, un concours de conception d’un nouvel opéra de Paris a été lancé. L’architecte Charles Garnier l’a remporté et la construction de l’opéra a débuté en 1862. Il a fallu quinze ans pour achever la construction de l’édifice dont la magnifique architecture mélange le style néo-baroque et la décoration opulente.

Il se distingue également de par son grand escalier en marbre, des lustres somptueux, des plafonds décorés par Marc Chagall, et une salle de spectacle richement ornée qui peut accueillir plus de 2 000 spectateurs.

L’Opéra Garnier a inspiré de nombreux artistes, notamment Gaston Leroux pour son roman « Le Fantôme de l’Opéra ». Celui-ci a ensuite été adapté en une célèbre comédie musicale. Il est classé monument historique depuis 1923.

 

En amont de la visite de l’Opéra avec un enfant

Il est intéressant avant la visite, de montrer à votre enfant un opéra en vidéo, qu’il ait une idée de ce que c’est que l’opéra.

Je vous conseille de regarder également cette vidéo qui vous fournira plein d’infos à redonner tout au long de la visite si vous ne prenez pas de visite guidée :

Visite de l’Opéra Garnier avec un enfant

L’extérieur

Après avoir réservé nos billets quelques semaines auparavant, nous voici face à la magnifique façade de l’Opéra en sortant du métro à la station Opéra. Cette sortie forme une sorte d’îlot au milieu de la circulation et de grandes avenues haussmanniennes.  Cela permet d’avoir du recul pour l’observer. De là, on aperçoit tout juste le sommet de la statue verdâtre qui se trouve au sommet du dôme (Apollon, élevant sa lyre). Numéro 3 est fan des statues dorées qui ornent le sommet de l’édifice. Mais il se moque totalement de savoir que celle de gauche représente l’Harmonie et celle de droite la Poésie !

Malheureusement en travaux en 2023-2024, la façade est un peu, voire complètement cachée par des échafaudages et autres éléments assez peu esthétiques. D’ici fin 2024, elle devrait retrouver de sa superbe.

En traversant le boulevard, on peut observer cette façade sud de plus près et remarquer, au pied de celle-ci, 4 statues. Ce sont des allégories : de gauche à droite on peut voir l’allégorie de la poésie, puis celle de la musique, celle de la danse, puis celle de la tragédie.

 

La façade de l’Opéra est en travaux ; elle ne sera pas visible comme ceci avant fin 2024. Photo de Francesco Zivoli sur Unsplash

Accéder à l’intérieur

Pour rejoindre l’entrée, il faut faire le tour par la gauche du bâtiment quand on lui fait face (comme sur la photo).

Une file d’attente nous attend mais on arrive relativement vite à l’entrée de la visite.

Une fois les billets vérifiés, nous traversons la rotonde des abonnés et le bassin de la Pythie.

A noter qu’on peut avoir un plan de visite grâce à des qr codes affichés sur un panneau.

Le grand escalier et la nef

Là, on en prend clairement plein les yeux !

Que de marbre, de sculptures, de lustres en fer forgé, quel luxe et quel raffinement !

Le volume de la nef est impressionnante et les plafonds sont magnifiques également.

La première volée de ce grand escalier conduit à l’amphithéâtre, au parterre, à l’orchestre et aux loges. Les volées suivantes permettent d’aller aux petits balcons étagés puis aux différents salons.

Nous montons les escaliers, la vue est très belle d’en haut aussi.

La salle de spectacle

Nous empruntons le dégagement pour entrer dans la salle de spectacle et là, c’est le drame !

La salle de spectacle est fermée pour cause d’installation de la représentation du jour.

Nous avons alors le droit à une tirade de Numéro 3, que vraiment on est maudits, à chaque fois il y a un problème, et que à quoi ça sert de venir visiter l’Opéra si la salle n’est pas ouverte et qu’il faut se plaindre et qu’on va rendre les billets et partir…

Angry Star Trek GIF

La bibliothèque-musée de l’Opéra

Une diversion serait la bienvenue et Elle nous sauve en trouvant un accès à une bibliothèque, ce qui permet d’essayer de concentrer notre attention sur autre chose que des lamentations (très) répétitives. Il s’agit même plus que d’une bibliothèque. C’est en effet la bibliothèque-musée de l’Opéra, qui possède 600 000 documents variés, qu’il s’agisse de livres, de programmes, de partitions mais aussi des objets divers et variés comme des costumes ou des bijoux.

Nous sortons de la bibliothèque et ô bonheur, les affiches indiquant la fermeture de la salle de spectacle n’y sont plus.

Thanks Thank You GIF

Nous poussons donc les épaisses portes des loges et pouvons découvrir la fameuse salle.

Les dimensions sont impressionnantes : 31m de large et 21m de hauteur. La forme de la salle, en fer à cheval, est celle du théâtre à l’italienne avec ses quatre balcons, ses loges et ses stalles sur cinq niveaux. C’est tout simplement le plus grand théâtre à l’italienne du monde !

La décoration est principalement pourpre et or, ce qui donne cet aspect feutré.

La scène est immense : 60m de haut et 48.50m de largeur ! On imagine bien un immense ballet ou des spectacles grandioses sur celle-ci.

On ne peut pas rater l’imposant lustre en bronze et en cristal de l’Opéra Garnier, avec ses 340 lumières, et qui pèse, paraît-il, pas moins de 8 tonnes.

Plus surprenant, le plafond peint par Chagall en 1964. Le style de celui-ci tranche avec le classicisme du reste. C’est forcément fait exprès mais à entendre les avis des visiteurs, ce n’est pas du goût de tout le monde !

Numéro 3 reste lui obnubilé par les innombrables dorures. « J’aimerais trop que ce soit comme ça chez nous ! ».

glitter gold GIF

Le Grand Foyer

Son admiration ne va pas décroître dans la salle où nous entrons ensuite.

Le Grand Foyer, qui mesure 54 mètres de long, 13m de large et 18m de hauteur, était le haut-lieu des mondanités. Il s’appelle ainsi de par la présence d’une grande cheminée.

Inspiré par les galeries des châteaux de la Renaissance, les décorations y sont fastueuses. Le jeu des miroirs peut rappeler la Galerie des Glaces du château de Versailles. Le plafond est remarquable également : peint par Paul Baudry, il décline des thèmes de l’histoire de la musique.

Notre visite de l’intérieur s’arrête là. Nous passons par le grand vestibule puis par la boutique. A noter que si vous regrettez de ne pas avoir craqué pour un des articles en vente, l’ensemble des produits de la boutique sont accessibles dans la boutique en ligne.

 

Les légendes de l’Opéra Garnier

Le toit de l’Opéra : y a-t-il vraiment des ruches sur le toit ?

Vous souhaitez compléter cette visite ? Virtuellement, Google permet de parcourir 2 endroits inaccessibles aux communs des mortels : le toit et le lac.

En cliquant sur ce lien, vous afficherez une page en bas de laquelle vous est proposé de (re)voir la salle de spectacle mais surtout le lac et le toit.

Le toit permet d’avoir une belle vue sur Paris. Il paraît qu’il y a des ruches (le miel est en vente dans la boutique de l’Opéra) mais on ne les voit pas pendant cette visite virtuelle. Par contre on peut s’approcher de la statue d’Hermès évoquée en début d’article.

Pourtant, le miel de l’Opéra n’est pas une légende urbaine. Depuis 2014, MUGO gère les ruches de l’Opéra Garnier. Dix ruches peuplées de plusieurs milliers d’abeilles produisent un grand nombre de pots de miel. Il serait même un des meilleurs de France, dixit le reportage de BFM.

Existe-t-il un lac sous l’Opéra Garnier ?

Si le miel de l’Opéra n’est pas une légende urbaine, qu’en est-il du lac ? Existe-t-il un lac sous l’Opéra Garnier ? En effet, dans le Fantôme de l’Opéra de Gaston Leroux, il est évoqué : “Un lac dont les eaux de plomb se perdaient au loin, dans le noir. […] Les âmes des morts ne devaient point ressentir plus d’inquiétude en abordant le Styx.” Les souterrains de l’opéra seraient également hantés par le terrible Erik, prestidigitateur défiguré.

Tout ceci est bien romanesque… Mais s’il existe bien une étendue d’eau sous l’Opéra, il s’agit d’un simple grand réservoir, bien utile en cas d’incendie.

 

En bref

Cette visite est très intéressante mais néanmoins assez courte pour le prix payé. On a failli prendre le jeu immersif avec Arsène Lupin et ses énigmes, mais il faut bien avouer que le prix pour 4 était assez dissuasif. Le meilleur compromis semble être la visite guidée nommée « Saut de chat », spécialement destinée aux enfants de 6 à 12 ans. Si vous passez par Bastille, n’hésitez pas à comparer les 2 architectures entre l’Opéra Garnier et l’Opéra Bastille !

A consulter également

Une journée idéale à Paris en famille

Visite du Louvre avec un enfant

Visiter la Sainte-Chapelle

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *