LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Nos voyages à travers le monde, avec ou sans enfants
France

Les Landes en famille, une semaine à Mimizan

En cet été de déménagement, nous cherchions une destination pour une semaine seulement, au bord de la mer. En haute saison, pour nous, il était hors de question d’aller sur les bords de la méditerranée. Nous avions exploré une grande partie de la Bretagne l’année dernière (lors de notre roadtrip breton) et nous avions encore envie de parcourir cette côte ouest. Mais Numéro 1 et 2 étaient également demandeurs de mer avec des vagues. Un seul lieu résolvait cette équation, les Landes ! 

 

Dans cet article :

Notre trajet

Le camping

La plage de Mimizan

Mimizan-Plage

Le lac de Mimizan (balade en pirogue et promenade fleurie)

Quand il pleut à Mimizan

Le retour, en passant par Bordeaux et Pons

Notre semaine dans les Landes : points positifs et négatifs

 

Un long trajet et une halte AirB’n’B

Mimizan où est-ce précisément ?

Nous avons réservé une “lodge” dans un camping à Mimizan, le camping de la plage. Pas moyen de réserver autrement que du samedi au samedi. Avec 900km à faire et une circulation bien chargée, nous avons décidé de couper la route en deux. En partant le vendredi après-midi et en faisant une pause pour la nuit à Poitiers, nous voici sur l’autoroute à passer Bordeaux avant midi et ainsi rejoindre Mimizan sans trop de soucis et relativement tôt. Reste à espérer que notre réservation sera dispo.

 

La lodge

Il est à peine 14h quand nous arrivons au camping et coup de chance, notre lodge est déjà prête.

Notre lodge

Nous aimons particulièrement ce type de logement qui est un mix entre la tente et le mobil-home. Cela allie le côté proche de la nature de la tente et apporte un peu du confort du mobil-home avec de vrais lits, de la lumière, une petite cuisine. Par contre, il n’y a pas de point d’eau dans notre modèle, contrairement à celui qui nous avions à Pornic.

Le temps de déballer les affaires et nous partons explorer le camping.

 

Le camping de la plage

Ce camping est d’une taille imposante. Bien situé, on peut quasiment tout faire à pied : la plage est à 15′ à pied, tout comme Mimizan-Plage où l’on trouve une multitude de boutiques et de restaurants. Le camping offre de nombreux services qui permettent également de se passer de la voiture. Supérette, restaurant et snack sont ouverts tous les jours. Notre lodge est située tout près des sanitaires mais sur une artère assez passante. En parcourant le camping, nous réalisons que d’autres lodges sont plus en retrait, dans un cadre plus agréable.

Numéro 3 court partout, interpelle les gens installés devant leur tente et repère les 2 belles aires de jeux. Nos ados ont repéré de leur côté les 3 belles tables de ping-pong… Et tous “flashent” sur la piscine !

En effet, la piscine est superbe ; un grand bassin qui permet de nager mais aussi de jouer, la profondeur étant limitée à 1m50 au max. Une grande pataugeoire et une piscine couverte complète le tableau sans oublier des toboggans. Un maitre-nageur est sur place quasiment tout le temps et propose des activités comme l’aquagym mais aussi des cours de natation tôt le matin.

 

camping plage mimizan
La piscine du camping de la plage

J’ai essayé de faire une photo panoramique, mais je suis toujours aussi mauvais !

Le temps file et il est déjà l’heure de manger. Le repas est vite englouti et nous ne pensons plus qu’à une chose : marcher jusqu’à l’océan !

 

La plage

Coucher de soleil sur la plage

Une fois le camping traversé, nous suivons le chemin qui mène à la plage à travers les pins.

Comme nous savions qu’il y avait 15 minutes de marche, nous avons décidé d’emmener la draisienne pour Numéro 1. Il peut ainsi parcourir cette distance sans soucis et comme beaucoup de gens sont à vélo dans les Landes, il y a des garages à vélo en bas de la dune où nous pouvons attacher l’engin.

Il ne reste plus qu’à monter sur la dune sur la passerelle en bois, et nous voici face à l’immense plage de sable fin.

L’océan est calme, il fait très doux, c’est un véritable plaisir de fouler le sable pieds nus alors que la lumière diminue petit à petit.

Le bonheur simple de fouler le sable pieds nus

Dès qu’on s’éloigne du chemin principal, la côte devient plus sauvage.

Et la plage de jour ?

Le lendemain matin, nous retournons sur la plage de Mimizan. Le chemin pour y aller est toujours aussi agréable. Cette passerelle de bois a vraiment du charme. Et découvrir l’océan au sommet de la petite dune, ça le fait !

La plage des Landes tient toutes ses promesses. Large et immense. Un sable magnifique, fin à souhait. Des vagues, des rouleaux. La magie de la marée.

Nous nous installons, et rapidement, chacun vaque à ses occupations. Les ados foncent dans les vagues. Numéro 3 s’installe là où le sable est humide et où les vagues viennent mourir, armé de sa pelle et de son seau pour des constructions ressemblant plus ou moins à des châteaux. L’océan, facétieux, s’amuse à les détruire petit à petit au fur et à mesure que la marée monte. D’ailleurs, en parlant de marée…

 

Point sécurité

La baignade dans l’océan dans les Landes nécessite une attention particulière. Les vagues sont souvent impressionnantes, même par temps calme. Les courants sont invisibles et très puissants. Respectez les zones de baignade surveillées. Evitez de vous éloigner dans des zones où vous n’avez pas pied, surtout à marée descendante ; vous pourriez vous faire emporter au large en un rien de temps. Surveillez les coefficients de marée. Plus ils sont importants, plus la marée est puissante. Lisez les panneaux à l’entrée des plages. Les baïnes y sont localisées.

Dans la mesure du possible, en famille, nous essayons de n’aller à la plage qu’en marée montante. Ainsi, vous serez plus sereins pour vos apprentis surfeurs qui s’éclatent dans les vagues. Même s’ils sont embarqués par un gros rouleau, ils seront projetés vers la plage et non vers la large. Quant aux petits qui s’installent au bord, ils remonteront d’eux-mêmes. Il ne vous restera plus qu’à gérer les serviettes et les affaires, à remonter au fur et à mesure !

Attention, les baïnes sont dangereuses à marée haute et marée basse ! Vous trouverez plus d’infos sur les baïnes en suivant ce lien.

Après la baignade et une bonne douche, nous partons explorer Mimizan Plage.

 

Mimizan-Plage

Douchés et remis de nos émotions, nous prenons la direction de Mimizan Plage. Nous découvrons quelques rues à proximité de la plage où restaurants et magasins s’enchaînent. Beaucoup de glaciers aussi.

Attention, si vous avez des ados, il y a un magasin Superdry au coin de cette place fréquentée, votre carte de crédit pourrait en souffrir !

clin d'oeil GIF by Geekinc

 

Nous testons Le Bar à Huîtres, plutôt bien critiqué sur TripAdvisor. Les enfants, pas fans de fruits de mer, choisissent des “tartines”.

De notre côté, nous prenons des assiettes de fruits de mer.

Bon, il faut l’avouer, nous avons été un peu déçus. Nous n’avons pas retrouvé cette impression, cette sensation de fraîcheur que l’on retrouve dans les meilleurs restaurants de fruits de mer.

Les jours suivants, nous avons testé d’autres établissements. Mimizan Plage est très touristique et nous doutons de la possibilité de trouver un bon restaurant, original et avec des produits frais.

En gros, Mimizan plage, c’est mignon et sympa même si cela manque d’authenticité et de personnalité. En famille et pour des vacances tranquilles, c’est quand même très bien.

 

Le lac de Mimizan

L‘activité familiale idéale sur le lac ?

Le séjour se poursuit et après plusieurs jours de plage et de balades, nous cherchons une activité un peu différente. Seulement, il faut concilier les envies des uns, les possibilité physiques des autres. En effet, difficile de s’inscrire à une session surf ou paddle avec un petit bout d’chou de 4 ans. Par hasard, nous tombons sur le site de “All Water” et nous trouvons l’activité idéale pour nous… Après s’être inscrit, nous rejoignons le bord du lac de Mimizan au petit matin.

 

Balade en pirogue hawaienne sur le lac de Mimizan

Un guide nous attend dans la petite cahute en bois de All Water et après quelques explications, nous voilà vêtis d’un gilet de sauvetage, prêts à monter dans une pirogue hawaienne. Le but de cette balade en pirogue est de découvrir une embarcation originale mais aussi d’avoir des explications sur l’environnement et l’écosystème du lac.

pirogue hawaienne mimizan

Après installation, notre petit groupe se met en action et sous les coups de pagaies, l’embarcation avance sans peine. Notre guide propose plusieurs haltes et donnent des explications sur la faune et la flore du lac. Un article est dédié à cette balade pour en savoir plus.

Une pause au milieu des jussies 

pirogue hawaienne à mimizan

A la fin de la balade, nous ne pouvons résister à l’envie de boire un coup dans le joli salon palette de la cabane d’All Water !

 

Promenade fleurie

Nous sommes sur le point de quitter les bords du lac quand nous remarquons un joli pont.

Celui-ci est le point de départ d’une promenade fleurie sur le bord du lac.

Accessible à tous, cette promenade permet de découvrir et d’observer de nombreuses espèces végétales.

L’entrée du très apprécié tunnel des senteurs

 

Quand il pleut à Mimizan

La pluie arrive

Notre dernier jour à Mimizan s’est déroulé sous la pluie. Après une semaine de ciel sans nuages et de températures élevées, en une nuit, tout a changé. Le matin, c’est très couvert mais il ne pleut pas encore. Nous allons voir l’océan.

pluie mimizan ocean
La pluie arrive…

A l’horizon, les nuages noirs nous alertent sur la pluie qui ne va pas tarder à arriver. Après avoir respiré un air bien frais et humide, nous repartons rapidement avant de nous faire saucer.

run away GIF

Arrivés à la tente, détrempés, force est de constater que la journée ne pourra pas se dérouler comme les précédentes… La piscine et la plage, c’est cuit.

Nous décidons alors de nous rendre dans un des rares lieux à visiter dans les alentours, le musée de Mimizan et le Prieuré.

 

Le musée de Mimizan et le Prieuré

Enfin, le prieuré, ce qu’il en reste ! En effet, le clocher-porche de l’église Sainte-Marie-de-Mimizan est le dernier vestige d’un grand prieuré bénédictin du XIIe siècle.

Celui-ci possède une des plus vieilles représentations françaises de Saint-Jacques-de-Compostelle ainsi que des peintures murales du XVe siècle. Cet édifice est classé monument historique et même labellisé Patrimoine Mondial.
Un musée permet de découvrir l’histoire naturelle et humaine du territoire, de la préhistoire au Moyen-âge. Il est franchement bien fait et vu que le seul endroit culturel du coin, il faut en profiter !

Le musée

De retour au camping, il est déjà temps de remballer, nettoyer. Le retour s’annonce agréable avec deux haltes, une à Bordeaux et une à Pons où nous avons réservé un AirBnB a priori fort sympathique…

Retrouvez en fin d’article notre top et flop des vacances dans les Landes.

 

Retour en passant par Bordeaux et Pons

Le chemin du retour étant aussi long que celui de l’aller (sans blague?), on a décidé de le couper en deux, surtout qu’il s’agit d’un samedi rouge tendant vers le noir sur les routes hexagonales.

Nous roulons sans trop de difficultés jusqu’à Bordeaux et nous nous garons dans un P+R. Une formule bien avantageuse pour se garer en périphérie et accéder au centre en tramway.

Le temps est gris et nous parcourons les jolies rues de Bordeaux entre les gouttes.

bordeaux
Bordeaux sous la pluie

Nous passons évidemment par la célèbre Place de la Bourse, si typique de l’art architectural classique français du 18e siècle.

Nous traversons le quai de la douane pour voir le non moins célèbre miroir d’eau. Bon, là c’était un peu la lose, parce qu’avec le temps, ça ne faisait pas miroir du tout ou si peu. Mais au moins, il n’y avait personne pour la photo !

mike tyson smile GIF

Nous déambulons dans des rues plus étroites et toutes aussi charmantes, découvrant ici ou là des boutiques originales ou de superbes immeubles.

Nous revenons par la très commerçante rue Sainte-Catherine, où l’on trouve, non loin de là, ce passage avec parapluies si “instagrammable” comme on dit !

La fin d’après-midi approche, il est temps de reprendre la route pour rejoindre notre charmant AirBnB à Pons.

 

Pons ou la halte si agréable qu’on y resterait bien un peu !

A l’aller, nous avions fait une pause à Poitiers pour la nuit, c’était sympa mais bon, on est repartis sans regrets.

Arrivés à Pons, nous passons devant un petit lac qui attire notre attention. En ralentissant, on se rend compte qu’il y a une aire de jeux et un restaurant, le lieu semble super agréable, on retient l’adresse pour y retourner le soir même.

Notre AirBnB est carrément canon. Déco soignée et originale, hôtes sympas, logement propre et confortable, un vrai coup de coeur !

La terrasse du petit déj’

Nous prenons notre dernier repas de vacances à l’aire de loisirs, comme prévu ! Un endroit super agréable. Le restaurant propose des plats vraiment bons, la terrasse est très agréable, entre les repas, les enfants peuvent aller à l’aire de de jeux ou jouer au ping-pong. Après le dessert, une petite balade au bord du lac clôture cette belle soirée. Une vraie journée de vacances en plus !

 

 

Aller en vacances en famille dans les Landes à Mimizan ? Les “pour” et les “contre”

Après cette semaine passée dans les Landes à Mimizan, il est temps de faire le bilan. Bilan que je me permets de faire non pas après une semaine mais après environ une quinzaine de semaines passées depuis mon enfance dans les Landes, notamment à Lit-et-Mixe ou encore Moliets.

Pour

  • le temps, notamment en juillet, est souvent “meilleur” qu’en Bretagne par exemple. Attention en août, il y a pas mal d’orages, surtout après le 15.
  • l’océan ; une force vitale incroyable se dégage de l’océan. C’est magnifique de regarder les vagues, les rouleaux. Le sable étant particulièrement fin, le fond est visible pendant longtemps (quand il n’y a pas trop de vagues!). L’eau est claire, bien plus qu’à Pornic par exemple.
  • les vagues ; à part pour les enfants vraiment tout petits qui peuvent avoir peur des vagues, à partir de 4/5 ans, ils adorent. Construire des châteaux et lutter contre les vagues pour préserver leurs constructions, faire du skimboard à marée descendante sur les grandes étendues de sable plat recouvertes d’une mince couche d’eau, s’initier au surf ou juste s’amuser dans les vagues, voilà des activités que tous les enfants adorent de 4 à 80 ans (au moins !)
  • la plage ; c’est le point fort des Landes. Des plages immenses ; du sable fin ; de la place pour tout le monde ; des zones de baignade surveillées. Tout pour être heureux sans être les uns sur les autres.
  • le côté “nature” ; dans les Landes, il y a très peu de béton. Le sable et les dunes empêchant le bétonnage du littoral, toutes les constructions se retrouvent repoussées à plusieurs centaines de mètres de l’océan. Du coup , tout le bord de mer est “sauvage”. Du sable, des dunes, des forêts de pins. La densité de population est très faible dans les Landes, mêmes pendant les vacances. Bref, c’est un peu l’opposé de la côte d’Azur !
  • Un coin vélo-friendly ; dans les Landes, beaucoup de gens sont à vélo. Déjà le relief est plutôt plat ; on est d’accord, c’est pas la Corse ! Ensuite, il y a beaucoup de pistes cyclables. Enfin, les équipements pour attacher son vélo suivent. Par exemple, juste avant d’arriver sur la plage de Mimizan, des garages à vélo sont prévus, en nombre suffisant. Bref, si vous aimez le vélo, vous pouvez emmener sans hésiter des vélos pour toute la famille.

Contre

  • Pas de grosses villes ; dans les Landes, vous ne trouverez pas de “grosses” villes. Ne comptez donc pas passer une journée shopping ou trouver un gros cinéma. La plus grosse ville, Dax, avec 20000 habitants se trouve à 61 km de Mimizan. Ensuite c’est Bordeaux, Bayonne ou Biarritz, qui se trouvent à 115km minimum.
  • Pas ou peu de lieux culturels ; vous avez bien compris que le département des Landes est très rural. Donc ne comptez pas trouver facilement, bibliothèques, médiathèques, musées…
  • Pas ou peu de patrimoine historique ; à proximité de Mimizan, vous trouverez peu d’endroits à visiter (à part le Prieuré). Les côtes landaises se caractérisent par de grandes plages et dunes qui ont été difficiles à gérer. Le bord de mer n’est pas habité depuis longtemps et se vide pendant l’hiver. Il faudra aller bien à l’intérieur des terres pour trouver des lieux de patrimoine historique.
  • La papeterie de Mimizan ; une grosse papeterie est implantée à l’entrée de Mimizan. De cette usine se dégage une odeur peu agréable. Ainsi, selon le sens du vent, l’endroit où l’on se trouve peut être concerné par cette odeur.

 

Bon séjour en famille dans les Landes !

 

Vous aimerez sûrement aussi :

 

 epingle pinterest bretagne

 

Pin it !

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *