LA PTITE FAMILLE BAROUDEUSE

Nos voyages à travers le monde, avec ou sans enfants
Divers

6 conseils pour réussir la classe à la maison

Suite à la crise du Covid-19, vous êtes de très nombreux parents à vous retrouver confinés, censés faire la classe à la maison à vos enfants. Voici quelques conseils pour vous aider à mener cette tâche à bien, sachant que la difficulté sera aussi de tenir sur la durée…

Ces conseils sont fournis dans l’hypothèse d’avoir pas mal de temps à consacrer à la classe à la maison. Nous sommes bien conscients que ce n’est pas le cas pour tout le monde. Ne culpabilisez pas et faites au mieux ! 

 

1. Organiser la journée de vos enfants et les temps de classe

Nous ne sommes pas en vacances !

Il convient de rappeler à vos enfants que nous ne vivons pas une période de vacances, mais qu’en raison de la pandémie actuelle, les écoles sont fermées et que les parents ont la charge de faire l’école à la maison.

Pour que cela reste crédible et gérable au mieux, nous vous recommandons d’établir un genre d’emploi du temps et de mettre dans celui-ci deux créneaux de “classe”.

Etablir un emploi du temps pour les moments de classe

Ces créneaux de classe seront efficaces s’ils sont bien placés dans la journée.

Pour ma part, j’ai placé un créneau de classe juste après le réveil/petit déjeuner, quand le cerveau de l’enfant est le plus disponible. Ne surtout pas les placer après un temps de jeu vidéo ou de dessins animés. Ceux-ci sont particulièrement mauvais pour la concentration.

Le 2ème créneau, dans l’après-midi logiquement, ne doit pas pas être placé après le repas, digestion oblige. J’ai placé ce 2ème créneau à 14h30.

 

2. Gérer la régularité et la durée des créneaux de classe à la maison

Une fois placés, ces créneaux doivent être respectés pour obtenir une légitimité. C’est tous les jours de classe habituels (lundi mardi jeudi vendredi pour les élémentaires et maternelles, mercredi en plus pour les élèves à partir de la 6ème).

Les horaires doivent être respectés également. La procrastination sera, comme bien souvent, l’ennemi à combattre ! On commence à repousser d’une heure puis le créneau saute, puis la journée de classe etc… Si vous voulez que vos temps de classe soient efficaces et respectés, il faut se tenir aux horaires.

 

Une durée adaptée à l’âge de l’enfant

Dans les programmes de l’école primaire, il est recommandé de mettre en place des séances majoritairement courtes. Les élèves d’aujourd’hui sont habitués à vivre des moments d’apprentissage courts et rythmés. Il va falloir s’adapter à cette donnée.

Cela semble compliqué, dans les conditions de confinement et de classe à la maison, de dépasser 2h par temps de classe pour des élèves de cycle 3 (CM1-CM2), 1h30 pour des élèves de cycle 2 (CP CE1 CE2) et 1h pour des élèves de maternelle (PS MS GS). Soit 4h max par jour pour des enfants du cycle 3, 3h max pour des élèves de cycle 2 et 2h max par jour pour des élèves de maternelle.

Au sein de ce temps de classe, les activités seront rythmées, c’est-à-dire qu’il convient de passer d’une activité à l’autre assez rapidement. Ne dépassez pas 15 minutes sur une activité avec des maternelles, 20-25 minutes avec des cycle 2 et 30-35 minutes avec des élèves de cycle 3. Au delà, dans la majorité des cas, l’efficacité ne sera plus au rendez-vous. Ce qui mènera à frustration, énervement et découragement.

3. Un enfant prêt à travailler

Une fois les moment de la journée prévus et la durée des activités envisagées, il faut que l’enfant soit prêt à travailler.

Il faudrait, dans la mesure du possible, que l’enfant retrouve quelques repères de ses journées de classe ; ces moments collectifs sont effectivement très ritualisés. Lui faire perdre tous ces repères risquent de le perturber et d’empêcher une entrée dans les apprentissages.

Installation optimale

Ainsi, installez-le sur une table et une chaise adaptées à sa taille. S’il est petit et sur une grande table, prévoir un réhausseur. Il doit être confortablement installé mais bien droit et à la bonne hauteur pour écrire. Evitez le canapé, le bord du lit ou tout autre élément qui rappelle trop les loisirs.

Sa tenue doit lui rappeler également l’école. Il peut être en jogging évidemment mais évitez le pyjama. Plus son esprit sera à l’école, plus il sera enclin à travailler.

Un endroit calme et sans distractions

Eloignez toutes les distractions ; éteignez la télé, la musique, éloignez les personne qui ne participent pas à ce travail. Faites en sorte d’être dans une pièce seul(e) avec l’enfant, qu’il n’y ait pas de passage. Restez avec lui tout le long du temps de classe. Tenez votre smartphone hors de la pièce pour ne pas être tenté(e) !

Du matériel adapté

Enfin, utilisez son matériel d’école : trousse, crayons, stylos etc…

 

4. Préparer le temps de classe

“Faire la classe” est probablement nouveau pour vous. Qui peut imaginer improviser totalement un “travail” qu’il ne connaît pas ? Un enseignant débutant passe en général une heure pour préparer une séance d’apprentissage d’une durée équivalente…

L’enseignant de votre enfant aura probablement “débroussailler ” le chemin en vous indiquant quoi travailler, peut-être même comment, mais pour être efficace, je vous recommande de prendre un petit moment pour préparer ce que vous allez faire avec votre enfant.

Observer, anticiper, préparer

Observez les exercices et faites-les dans votre tête. Si des exercices auto-correctifs en ligne sont proposés, faites-les et essayez de voir les difficultés.

Anticipez les difficultés de votre enfant. Au fur et à mesure, vous allez voir ce qu’il réussit et là il éprouve éventuellement des difficultés. Prévoyez une aide quand vous pensez qu’il risque d’échouer (petits coups de pouce, leçon à relire juste avant, tables de multiplication à disposition pour faire des multiplications posées…).

Préparez vos consignes dans votre tête. Vous allez demander à votre enfant de moyenne section de comptez les syllabes de plusieurs mots ? Formulez la consigne dans votre tête, préparez un exemple, montrez comment faire.

Si vous ne connaissez pas une activité, faites confiance en votre enfant et demandez-lui comment il fait à l’école. En maternelle notamment, les activités sont très ritualisées. Montrez une façon de faire différente peut perturber fortement votre enfant.

Les leçons et traces écrites

Lisez les leçons, traces écrites des cahiers ou manuels. Les termes utilisés sont peut-être différents de ceux que vous avez appris.

Il ne s’agit pas de passer 2h à tout éplucher, mais de voir ce que l’enfant doit savoir et savoir faire à la fin de l’activité, en utilisant les méthodes, techniques et vocabulaire prévus par l’enseignant.

Si quelque chose n’est pas clair pour vous, n’improvisez pas, contactez l’enseignant de votre enfant.

 

5. Comment mener le temps de classe ?

Voilà, les temps de classe sont définis ainsi que leur durée approximative. Vous avez préparé ce que vous allez proposer à votre enfant, bien installé dans un endroit calme.

Les élèves de primaire sont en général très attachés à leur enseignant et à sa parole (enfin, par rapport à la nôtre parent, sinon c’est de moins en moins comme ça !).

Profitez de cela en précisant que c’est la maîtresse qui demande de faire ceci ou cela.

Ne sautez pas les étapes !

Suivez la progression proposée par la maîtresse ou le maître. Ce sont des professionnels de la pédagogie, ils savent dans quel ordre faire les choses. Ne sautez pas les étapes, même si cela semble facile pour votre enfant. Les savoirs se construisent petit à petit et chaque pierre est indispensable à l’édifice.

Soyez explicite. L’enfant doit savoir ce qu’il va faire pendant ce temps de classe à la maison.

Par exemple :

“Alors pour ce matin, la maîtresse demande que l’on travaille sur la lecture, le calcul et en numération. On va donc avancer un peu sur le livre XY, il y aura des questions sur le chapitre que tu vas lire. Ensuite, on révisera les tables de multiplication. Enfin, on fera des exercices sur les grands nombres.”

Les choses sont posées, l’enfant sait “où on va”.

Observer et ne pas se braquer

Restez proche et observez comment votre enfant procède. De simples petits détails peuvent empêcher la réussite.

Quand toutes les activités prévues sont terminées, mettez fin au temps de classe. Inutile de faire durer si vous avez été plus vite que prévu.

Si une activité est difficile, complètement ratée ou que vous avez des doutes sur le contenu ou la méthode à utiliser, stoppez-la. Inutile de persévérer, de braquer l’enfant ou de donner une mauvaise méthode.

Une attitude difficile : à la fois exigeante et bienveillante

En général, et c’est difficile à faire, il faut réussir à être à la fois exigeant (écriture propre, persévérance, concentration) et bienveillant (savoir s’arrêter quand ça ne va pas, prendre conscience des difficultés de son enfant, ne pas le rabaisser…).

Ce moment d’école à la maison ne sera pas une partie de plaisir si le confinement dure de nombreuses semaines. C’est une tâche difficile. Par conséquent, ne soyez pas non plus trop dur avec vous-mêmes. Demandez de l’aide si vous vous sentez dépasser.

Entraide entre frères et soeurs

Si vous avez plusieurs enfants qui ne peuvent gérer eux-mêmes leur temps de classe à la maison, donc grosso modo, qui ont moins de 14 ans, la tâche sera forcément plus compliquée.

Néanmoins, profitez de l’expertise scolaire de vos aînés. Ils seront ravis de montrer leurs connaissances et savoir-faire aux plus petits de la fratrie. Ils expliqueront, avec leurs mots à eux, comment faire cette opération ou comment trouver le verbe dans une phrase. Cela vous sera d’une aide précieuse.

 

 

6. Maintenez un contact social lié avec l’école et apprendre de la vie quotidienne

Maintenir un contact social avec les élèves de la classe

Nous ne savons pas encore combien de temps va durer ce confinement. Au moins jusqu’à fin avril.

Si beaucoup d’enfants de 10 ans ou plus ont déjà un smartphone et savent comment garder le contact avec leurs camarades, ce n’est pas le cas pour certains enfants et pour l’immense majorité des plus petits.

Pour son bien-être, pour garder un contact social avec des enfants de son âge sans pour autant sortir et prendre le risque de contracter ou propager le virus, pour faciliter son futur retour à l’école, je vous conseille d’essayer de maintenir un contact virtuel avec un ou plusieurs élèves de la classe ou de l’école.

Contactez les parents de ses copains et prévoyez des moments “skype” ou “messenger” ou “snpachat”. Les enfant seront contents de se revoir, d’échanger leurs impressions sur ces jours si spéciaux. Vous pourrez aussi peut-être échanger avec les parents sur l’école à la maison. Je sais que beaucoup d’entre eux ont créer des groupes facebook pour ce faire, ça me semble une super idée !

Apprendre de la vie quotidienne

Les enseignants, tout comme vous, découvrent cette nouvelle forme d’enseignement. Selon votre disponibilité et votre rapport à l’école, vous trouverez qu’il y a peut-être trop de travail demandé ou au contraire pas assez.

Ne vous focalisez pas là-dessous si vos enfants sont à l’école maternelle ou élémentaire. Si vous trouvez les contenus trop denses et trop scolaires, prenez du recul.

Faites ce que vous pouvez, dites vous bien que votre enfant peut aussi apprendre de la vie quotidienne.

Profitez de ces moments pour favoriser les discussions, la réflexion, le questionnement de votre enfant. Faites-le participer aux tâches quotidiennes : cuisine, ménage, jardinage, bricolage…

 

Je vous laisse ce lien qui propose d’autres pistes intéressantes : https://www.cahiers-pedagogiques.com/Faire-l-ecole-a-la-maison-sous-coronavirus

Bon courage à tous pour faire la classe à la maison ! Cette nouvelle expérience vous fera découvrir le métier d’enseignant et surtout votre enfant sous un autre jour.

 

6 conseils pour réussir la classe à la maison – pin it !

Vous aimerez aussi :

Le smartphone est-il votre meilleur ennemi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *